L’accord renforce le royaume face à l’Iran, selon un ministre bahreïni
Rechercher

L’accord renforce le royaume face à l’Iran, selon un ministre bahreïni

Le ministre de l'Intérieur du Bahreïn déclare que Manama reste engagé envers les Palestiniens, mais qu'il a besoin "d'alliés forts pour faire face aux menaces potentielles"

Le ministre de l'Intérieur saoudien, le prince Mohamed bin Nayef Al Saud, à gauche, aet son homologue bahreïni, le cheik Rashid bin Abdullah Al Khalifa, discute lors d'une réunion des ministres de l'Intérieur du Conseil de coopération du Golfe à Manama, au Bahreïn, le 28 novembre 2013. (AP Photo/Hasan Jamali)
Le ministre de l'Intérieur saoudien, le prince Mohamed bin Nayef Al Saud, à gauche, aet son homologue bahreïni, le cheik Rashid bin Abdullah Al Khalifa, discute lors d'une réunion des ministres de l'Intérieur du Conseil de coopération du Golfe à Manama, au Bahreïn, le 28 novembre 2013. (AP Photo/Hasan Jamali)

Le ministre de l’Intérieur du Bahreïn a déclaré lundi que l’accord de normalisation avec Israël n’était pas un désaveu envers les Palestiniens, mais une manœuvre pour fortifier le royaume à la lumière de la menace sécuritaire incarnée par l’Iran.

« Ce n’est pas un abandon de la cause palestinienne… c’est pour renforcer la sécurité des Bahreïnis et leur stabilité économique », a assuré Rashid bin Abdullah Al Khalifa, selon l’agence de presse Reuters. « Si la Palestine est notre cause arabe, alors Bahreïn est notre cause fatidique. »

« L’Iran a choisi de se comporter de manière dominante sous plusieurs formes et est devenu un danger constant qui nuit à notre sécurité intérieure », a dénoncé M. Khalifa. « La situation régionale nous oblige à faire face à des menaces permanentes depuis plusieurs années, lesquelles ont été dissuadées pour la plupart. Il n’est pas sage de voir la menace et d’attendre qu’elle nous atteigne si nous pouvons l’éviter de quelque façon que ce soit. »

« Nous sommes un État déterminé à développer nos capacités nationales, et notre stratégie ancienne et moderne est basée sur des alliés forts pour faire face aux menaces potentielles », a-t-il souligné.

Le président américain Donald Trump a annoncé vendredi que le Bahreïn normalisera ses liens avec Israël, à la suite de son voisin, les Émirats arabes unis, qui ont annoncé une normalisation le mois dernier. La Maison Blanche a négocié les deux accords, et accueillera ce mardi la cérémonie de signature de traités entre les trois pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...