L’adolescent palestinien inculpé pour tentative d’assassinat à Jérusalem
Rechercher

L’adolescent palestinien inculpé pour tentative d’assassinat à Jérusalem

Le parquet se heurte à des obstacles juridiques dans l'affaire contre Ahmed Manasra, 13 ans, qui est impliqué dans un attentat

L’adolescent palestinien de 13 ans qui a pris part à une attaque au couteau le 12 octobre au cours de laquelle 2 Israéliens ont été blessés, comparaîtra pour tentative de meurtre.

Le procureur a indiqué qu’il allait présenter l’acte d’accusation vendredi, devant le tribunal de Jérusalem.

Ahmed Manasra a été grièvement blessé quand il a été heurté par une voiture alors qu’il tentait de fuir la scène de l’attaque dans le quartier de Pisgat Zeev à Jérusalem le 12 octobre et son complice, son cousin Hassan Manasra, 15 ans, a été abattu par les forces de sécurité après s’être précipité sur un policier avec un couteau. Les deux adolescents auraient poignardé deux Israéliens – un adolescent de 13 ans, qui a été grièvement blessé et une personne de 25 ans, qui a été légèrement blessée.

Ahmed a été soigné à l’hôpital Hadassah de Jérusalem et arrêté à sa sortie d’hôpital la semaine dernière.

Manasra avait dans un premier temps reconnu avoir perpétré l’attentat mais est ensuite revenu sur ses aveux.

Ahmed Manasra, un des deux cousins ​​qui avaient participé à une attaque au couteau le 12 octobre 2015 à Jérusalem est vu à l'hôpital Hadassah Ein Kerem de Jérusalem le 15 octobre 2015 (Photo: Autorisation)
Ahmed Manasra, un des deux cousins ​​qui avaient participé à une attaque au couteau le 12 octobre 2015 à Jérusalem est vu à l’hôpital Hadassah Ein Kerem de Jérusalem le 15 octobre 2015 (Photo: Autorisation)

Néanmoins, le bureau du procureur est susceptible de faire face à certains obstacles juridiques dans cette affaire. En effet, selon la loi israélienne, un mineur de moins de 14 ans ne peut pas être condamné à une peine de prison. Manasra n’aura 14 ans qu’en janvier. En attendant, le parquet peut demander une peine de prison dans un établissement pour mineurs s’il est reconnu coupable de tentative d’assassinat. Le procureur chercherait la possibilité de reporter les procédures judiciaires jusqu’après l’anniversaire de Manasra dans trois mois, selon la Deuxième chaîne.

Vendredi également, des actes d’accusation ont été déposés contre d’autres Palestinien ayant ete impliques dans des attentats le mois dernier. Un Palestinien de 19 ans de Shuafat est inculpé pour tentative d’assassinat, possession d’un couteau et tentative de vol de l’arme d’un agent de sécurité dans le tramway de Jérusalem au début du mois. Par ailleurs, une Palestinienne de 16 ans de Beit Hanina à Jérusalem-Est a été inculpée pour une tentative d’attaque au couteau, qu’elle a perpetrée il y a plus de deux semaines la coline des Munitions.

La semaine dernière, lors d’une audience pour la prolongation de détention provisoire dans l’affaire Manasra, l’adolescent s’est plaint de harcèlement de ses geôliers israéliens.

« Je demande à ne pas plus être amené ici, les gardiens de prison et les prisonniers m’humilient », a déclaré Manasra à la cour. Ses avocats ont déclaré qu’ils envisageaient de déposer une plainte pour des allégations d’abus, de menaces et de harcèlement sur Manasra par les gardiens de prison.

Les deux adolescents palestiniens de Pisgat Zeev courent après un Israélien pour le poignarder avec leurs couteaux (Crédit : autorisation)
Les deux adolescents palestiniens de Pisgat Zeev courent après un Israélien pour le poignarder avec leurs couteaux (Crédit : autorisation)

Lors de l’audience, les avocats de Manasra ont réitéré les allégations de leur client qui a juré qu’il n’avait pas poignardé les deux Israéliens. « Il a en effet tenu un couteau mais il n’a poignardé personne », ont affirmé les avocats Tareq Barghout et Lea Tsemel, qui ont été cités par Walla, devant le tribunal. « Son cousin est celui qui a poignardé. C’est un garçon de 13 ans qui n’est pas responsable de ses actes ».

« Je n’ai poignardé personne parce que je n’aime pas le sang », a-t-il dit aux enquêteurs plus tôt ce mois.

« Au milieu [de l’attaque] », a-t-il expliqué, « je me suis ravisé. La personne qui a réellement commis les attaques au couteau était Hassan », a-t-il affirmé, selon un article publié par le site d’actualités Walla.

Les deux Israéliens qui ont été poignardés et grièvement blessés dans l’attaque sont tous deux sortis de l’hôpital la semaine dernière.

Manasra est le plus jeune terroriste dans cette vague d’attaques au couteau et d’autres attaques palestiniennes contre les Israéliens qui a commencé au début de ce mois. L’âge moyen des terroristes est estimé à entre 19 et 20 ans.

Manasra est devenu l’épicentre d’un conflit diplomatique israélo-palestinien après que le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, ait dénoncé « l’agression d’Israël et de ses colons, qui commettent de la terreur contre notre peuple », et qui « exécute nos enfants de sang-froid, comme ils l’ont fait avec l’enfant Ahmed Manasra et d’autres enfants à Jérusalem et ailleurs ».

Le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, a accusé Abbas de propager « des incitations [à la violence] et des mensonges » avec cette affirmation. Un responsable du bureau d’Abbas est plus tard revenu sur ses accusations, affirmant que le chef de l’AP avait été induit en erreur.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...