Rechercher

L’adolescente blessée par une balle perdue à Kiryat Arba sort de l’hôpital

Tamar Aharon est repartie chez elle après avoir été blessée - probablement par une balle perdue en provenance de Hébron - en marchant dans une rue de l'implantation de Cisjordanie

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Vue de l'implantation de Kiryat Arba,  près de Hébron, en Cisjordanie, le 24 février 2022. (Crédit :  Gershon Elinson/Flash90)
Vue de l'implantation de Kiryat Arba, près de Hébron, en Cisjordanie, le 24 février 2022. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)

Une adolescente qui avait été blessée à la tête par une balle perdue dans l’implantation de Kiryat Arba, en Cisjordanie, la semaine dernière, vient de quitter l’hôpital.

Tamar Aharon, 13 ans, avait totalement repris conscience samedi et elle est retournée chez elle en bonne santé dans l’après-midi de mercredi, a fait savoir l’hôpital.

Aharon avait été évacuée vers un hôpital par les personnels médicaux du Magen David Adom alors qu’elle était inconsciente après avoir été blessée par une balle au moment où elle marchait dans une rue de Kiryat Arba, jeudi dernier.

L’armée pense qu’une balle perdue tirée depuis la ville adjacente de Hébron pourrait être à l’origine de l’incident.

Les résidents de Kiryat Arba déplorent depuis longtemps les tirs émanant de Hébron en direction de l’implantation.

Cet incident était survenu plusieurs jours après qu’un Israélien a été abattu lors d’un attentat terroriste à Hébron, qui avait fait aussi quatre blessés. L’attaquant avait été neutralisé par un gardien de sécurité avant d’être tué par un soldat en permission.

Les tensions sont fortes actuellement en Cisjordanie, alors que les forces de sécurité israéliennes mènent depuis plusieurs mois une offensive antiterroriste.

Une opération qui a entraîné plus de 2 000 arrestations, la majorité des raids s’effectuant la nuit. Un adolescent palestinien a par ailleurs été tué à Naplouse alors que les troupes qui assuraient la garde d’un convoi de députés qui se rendaient à un sanctuaire de la ville ont été attaquées, mercredi matin.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...