L’alyah d’Argentine en hausse en 2020, malgré la pandémie
Rechercher

L’alyah d’Argentine en hausse en 2020, malgré la pandémie

L'immigration des Juifs d'Argentine a augmenté de 26 % alors qu'à l'échelle mondiale, l'alyah a baissé de 40 % par rapport à 2019

Des immigrants du Brésil et d'Argentine arrivent en Israël le 1er mars 2021. (Avishag Shar Yashuv / IFCJ via JTA)
Des immigrants du Brésil et d'Argentine arrivent en Israël le 1er mars 2021. (Avishag Shar Yashuv / IFCJ via JTA)

Les restrictions de voyage et les confinements causés par la pandémie n’ont pas empêché les Juifs argentins de se rendre en Israël l’année dernière, puisque l’alyah a augmenté de 26 % en 2020.

Quelque 567 Argentins ont immigré dans l’État juif l’année dernière, contre 460 en 2019. Dans la même période, l’alyah mondiale a chuté de
40 %, passant de 33 247 à 20 000, selon les données de l’Agence juive pour Israël.

C’est une tendance qui semble se poursuivre, car les juifs d’Argentine prennent de plus en plus de cours d’hébreu dans l’optique de s’installer en Israël.

Les cours de l’Organisation sioniste mondiale, gérés par le département de la promotion de l’alyah en Israël, ont connu une augmentation de près de 50 % de la participation en 2020 par rapport à l’année précédente, passant de 900 à 1 300 étudiants. Les cours en ligne repensés, lancés cette année pour gérer la forte demande, s’avèrent populaires, avec 2 000 étudiants.

« Israël est un pays attractif », a déclaré à la Jewish Telegraphic Agency Alejandro Mellincovsky, responsable de la promotion de l’alyah en Argentine, au Chili et en Uruguay. « Même avant la pandémie, c’était un pays très attractif, mais maintenant encore plus, quand on voit les performances du processus de vaccination et le début de la reprise. »

Il a ajouté que la tendance est « nette et s’accélère ».

Parallèlement, l’Argentine a enregistré un taux d’inflation d’environ 36 % en 2020.

Avant la pandémie, le centre juif AMIA de Buenos Aires recevait chaque mois une quarantaine de demandes d’aide économique. Depuis le début de la pandémie, ce chiffre est passé à plus de 500, soit une augmentation de
1 200 %.

Buenos Aires abrite environ 159 000 Juifs, selon l’étude 2018 sur la population juive mondiale de l’expert Sergio Della Pergola, l’Argentine ayant la plus grande population juive d’Amérique latine.

Shira Denise, une artiste, s’installera en Israël dans quelques mois avec son mari, Adrian « Avi » Mac, un professionnel des ressources humaines, et leurs fils, âgés de 5 et 2 ans.

Dans sa chanson « Ra’anana », sur la musique de « Havana » de Camila Cabello – en anglais, espagnol et hébreu – elle a exprimé son rêve de vivre en Israël, de faire partie de la série « Fauda » et, avant même son départ, a déclaré que la moitié de son cœur est à Ra’anana et l’autre dans son Argentine natale.

Sa vidéo est devenue virale en Argentine et a été diffusée à la télévision israélienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...