L’ambassadrice israélienne en Jordanie « met en garde contre l’instabilité croissante »
Rechercher

L’ambassadrice israélienne en Jordanie « met en garde contre l’instabilité croissante »

Le pays voisin inquiète le chef d'Etat-major de l'armée israélienne après les propos de l'ambassadrice Einat Shlein ; des sources jordaniennes balayent ces inquiétudes

Le roi de Jordanie, Abdallah II (Crédit : AFP)
Le roi de Jordanie, Abdallah II (Crédit : AFP)

L’ambassadrice israélienne en Jordanie, Einat Shlein, a récemment mis en garde contre l’instabilité croissante, les difficultés économiques et le flux de réfugiés syriens auxquels fait face le royaume hachémite, selon un article publié dans le quotidien Haaretz.

Shlein aurait dépeint un tableau assez pessimiste sur la solidité du régime, dans un entretien avec le chef d’Etat-major Gadi Eizenkot en octobre.

Eizenkot aurait été inquiété par ces propos. Selon un responsable israélien non-identifié, le chef d’Etat-major aurait déclaré que l’État juif devrait aider son voisin.

Il n’a pas spécifié à quel type d’assistance auquel il pensait.

La Jordanie a indiqué être surprise par les propos de Shlein. Les sources officielles ont reconnu les « difficultés » concernant les réfugiés et l’économie, mais ont assuré à Haaretz que la stabilité du gouvernement n’était pas un sujet d’inquiétude.

Einat Shlein, nouvelle ambassadrice d'Israël en Jordanie, est accueilli par le roi Abdallah à Amman, le 7 septembre 2015. (Crédit : autorisation)
Einat Shlein, nouvelle ambassadrice d’Israël en Jordanie, est accueilli par le roi Abdallah à Amman, le 7 septembre 2015. (Crédit : autorisation)

Bien que ce ne soit rarement avoué, Israël et la Jordanie entretiennent des liens militaires étroits. Les pilotes de chasse jordaniens et israéliens se seraient entraînés ensemble.

L’an dernier, les médias ont annoncé que le roi Abdallah II aurait déclaré à des représentants américains que les forces du pays avaient affronté les avions de chasse russes dans l’espace aérien Syrien.

Les analystes ont averti que les problèmes économiques de la Jordanie pourraient causer des troubles à l’ordre public et accroître la popularité des idéologies extrémistes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...