L’AP fustige la visite de condoléances de Friedman à la famille de Yotam Ovadia
Rechercher

L’AP fustige la visite de condoléances de Friedman à la famille de Yotam Ovadia

Selon Ramallah, la visite de l'envoyé américain dans la famille de la victime de l'attentat terroriste survenu dans l'implantation d'Adam a été une "provocation"

L'ambassadeur américain David Friedman lors d'une visite de condoléances dans la famille de  Yotam Ovadia, tué lors d'un attentat terroriste dans l'implantation d'Adam, en Cisjordanie, le 30 juillet 2018 (Crédit :  Miri Tzahi/Yesha Council)
L'ambassadeur américain David Friedman lors d'une visite de condoléances dans la famille de Yotam Ovadia, tué lors d'un attentat terroriste dans l'implantation d'Adam, en Cisjordanie, le 30 juillet 2018 (Crédit : Miri Tzahi/Yesha Council)

L’Autorité palestinienne (AP) a critiqué mardi l’ambassadeur américain en Israël David Friedman qui a effectué une visite de condoléances en Cisjordanie dans la famille d’un Israélien poignardé à mort lors d’un attentat terroriste, la semaine dernière.

Le ministère des Affaires étrangères de l’AP a indiqué dans un communiqué condamner la visite « dans les termes les plus forts », estimant qu’il s’agissait d’une « provocation ».

Le communiqué a clamé que les leaders d’implantations considéraient de telles visites comme l’affirmation du soutien apporté par l’administration américaine aux implantations.

Tandis que les responsables américains se rendent rarement dans ces dernières, Friedman est déjà allé dans des implantations dans le passé. Et il n’est pas le premier ambassadeur américain à le faire.

Une porte-parole de l’ambassade américaine a déclaré que son bureau ne commenterait pas l’emploi du temps de l’envoyé des Etats-Unis.

Friedman s’est rendu lundi au sein de l’implantation d’Adam, dans le nord de Jérusalem, où il a rencontré la famille de Yotam Ovadia, 31 ans, qui est mort lors d’un attentat commis jeudi par un Palestinien qui s’était introduit au sein de la communauté.

Friedman a rencontré l’épouse d’Ovadia qui observait la traditionnelle semaine de deuil pour les parents proches dans la religion juive – la shiva.

« J’ai eu le coeur brisé de constater l’impact tragique du meurtre de Yotam Ovadia — une jeune mère dorénavant seule avec deux enfants en bas-âge et des parents qui pleurent leur fils unique. Les mots ne sont pas suffisants pour décrire la souffrance et le caractère barbare de l’acte terroriste », a-t-il commenté après avoir quitté la maison familiale.

Ovadia était père de deux enfants âgés de 2 ans et 7 mois.

Au mois de janvier, Friedman avait fait une visite de condoléances au domicile du député du Likud Yehuda Glick, installé au sein de l’implantation d’Otniel, alors que le législateur était en deuil de son épouse Yafi.

Yafi Glick avait été considérée comme une victime du terrorisme après son décès suite aux complications consécutives à une tentative d’assassinat contre son mari, en 2014.

Yotam Ovadia, qui a été tué dans un attentat terroriste en Cisjordanie, dans l’implantation d’Adam, le 26 juillet 2018 (Autorisation)

Contrairement aux ambassadeurs américains qui l’ont précédé, Friedman était déjà connu pour être un fort soutien des implantations israéliennes avant qu’il ne prenne ses fonctions. Il était le président de l’organisation American Friends of Bet El Institutions, qui soutient les vastes implantations en Cisjordanie à proximité de Ramallah.

Ce soutien s’est encore affirmé depuis qu’il a pris son poste d’ambassadeur. Au mois de septembre, Friedman avait estimé que les implantations « font partie d’Israël ».

Le prédécesseur de Friedman, Dan Shapiro, avait effectué une visite de condoléances chez les députés Avigdor Liberman et Yuli Edelstein, dans les implantations de Nokdim et de Neve Daniel respectivement.

Immédiatement après l’attentat terroriste de jeudi, à Adam, l’envoyé spécial américain Jason Greenblatt avait fustigé l’AP, incapable de condamner le meurtre.

Selon les autorités israéliennes, le suspect, Mohammad Tareq Yousef, a franchi la clôture de sécurité de l’implantation de Cisjordanie d’Adam peu avant 21 heures en grimpant. Il est ensuite entré dans l’implantation, il a traversé une aire de jeu où il a croisé Yotam Ovadia un résident de 31 ans, le poignardant à plusieurs reprises à la poitrine.

Un second habitant, âgé pour sa part de 58 ans, a été poignardé après être arrivé sur les lieux. Il a été évacué vers l’hôpital dans un état grave mais stable. Son état s’est amélioré les jours qui ont suivi et il a pu revenir à son domicile dimanche.

Un troisième résident, Assaf Raviv, 41 ans, est sorti pour voir ce qu’il se passait, réalisant qu’une attaque était en cours. Il a ouvert le feu sur le terroriste palestinien à trois reprises, le tuant. Il a été légèrement blessé par un coup de couteau durant l’incident.

Adam Rasgon et Jacob Magid ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...