Lapid et Liberman absents des réunions du cabinet chargé de la lutte anti-COVID
Rechercher

Lapid et Liberman absents des réunions du cabinet chargé de la lutte anti-COVID

Le ministre des Finances affirme avoir été occupé à préparer le budget de l'État ; les députés de l'opposition reprochent aux deux ministres leur attitude "négligente"

Le ministre des Finances Avigdor Liberman lors de la conférence Eli Horowitz pour l'économie et la société organisée par l'Institut israélien de la démocratie à Jérusalem, le 29 juin 2021. (Crédit :  Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre des Finances Avigdor Liberman lors de la conférence Eli Horowitz pour l'économie et la société organisée par l'Institut israélien de la démocratie à Jérusalem, le 29 juin 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministre des Finances Avigdor Liberman n’a pas assisté aux réunions du cabinet chargé de la lutte contre le coronavirus, qui décide de la politique gouvernementale concernant la pandémie, a-t-on appris jeudi, un jour après avoir appris que le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid ne s’était pas non plus présenté.

L’absence de Liberman a été rapportée en premier lieu par Kan. Le chef du parti Yisrael Beytenu a confirmé le reportage, déclarant qu’il était occupé à travailler sur le budget, longtemps retardé, et que des représentants du ministère assistaient à la réunion à sa place.

Selon les accords de coalition, Liberman et Lapid sont tous deux membres du cabinet chargé de la lutte contre le coronavirus, un forum restreint de ministres qui ont pour tâche de définir la politique en matière de COVID-19.

Une déclaration au nom de Liberman a indiqué que le ministre avait désigné le ministre de son parti au sein du ministère des Finances, Hamad Amar, « pour être le représentant au sein du cabinet Corona pendant la préparation du budget et de la loi sur les arrangements en vue de leur approbation par le gouvernement ».

Le communiqué ajoute que les responsables du ministère des Finances ont assisté aux réunions et prennent « un rôle actif dans les décisions », tandis que Liberman est « informé tout au long du processus et participe aux décisions pertinentes » sur l’économie.

Le député de l’opposition Israel Katz, du Likud, qui était le prédécesseur de Liberman au poste de ministre des Finances, a critiqué le manque de participation personnelle de Lapid et Liberman, tous deux partenaires principaux du gouvernement, dans les procédures, déclarant à la radio de l’armée que cela montre « qu’il n’y a pas de leadership ici, et que les questions importantes ne sont pas traitées ici ».

Le ministre des Finances Israel Katz au centre médical Ichilov de Tel Aviv, le 20 décembre 2020. (Miriam Alster/Flash90)

L’ancien ministre de l’Intérieur Aryeh Deri, chef du parti d’opposition Shas, a également critiqué les deux ministres, tweetant que « les débats au sein du cabinet Corona sont essentiels et influencent toutes nos vies. Je n’ai jamais rencontré un mépris aussi flagrant pour les citoyens de la part du gouvernement, et un tel abandon de responsabilité. C’est de la pure négligence, une honte ».

La collègue de Katz au sein du parti Likud, la députée Miri Regev, a tweeté que « la santé et le bien-être des citoyens du pays n’intéressent pas » les deux ministres.

Douze des 27 membres du cabinet font partie du cabinet Corona, parmi lesquels Lapid, Liberman, le Premier ministre Naftali Bennett, le ministre de la Santé Nitzan Horowitz, le ministre de la Défense Benny Gantz, le ministre de la Justice Gideon Saar, la ministre de l’Intérieur Ayelet Shaked, la ministre de l’Économie Orna Barbivai et la ministre de l’Éducation Yifat Shasha-Biton.

Mercredi, Kan a rapporté que Lapid n’a pas assisté à une seule réunion du cabinet chargé de la lutte contre le coronavirus depuis qu’il a repris ses travaux fin juin. Lapid est le Premier ministre par alternance du gouvernement de partage du pouvoir et fait également office de président suppléant du cabinet coronavirus en cas d’empêchement de Bennett. Pourtant, il ne s’est présenté à aucune des quatre réunions qui ont eu lieu au cours des six dernières semaines, selon le rapport.

En guise de réponse au reportage, Lapid a déclaré que sa présence n’était pas nécessaire aux réunions et que ses représentants y assistaient et le tenaient informé.

Le chef du parti Yesh Atid, Yair Lapid, s’exprime lors d’une réunion de faction à la Knesset à Jérusalem, le 19 juillet 2021. (Crédit : YonatanSindel/Flash90)

Les figures de l’opposition n’ont pas tardé à s’en prendre à Lapid à la suite du reportage.

« Alors que Bennett entraîne Israël vers un confinement, Lapid ne se présente même pas aux réunions du cabinet sur le coronavirus », a tweeté le chef de l’opposition Benjamin Netanyahu.

Des responsables de la coalition auraient également exprimé leur colère face au comportement de Lapid. Selon la Douzième chaîne, certaines personnalités du gouvernement pensent que Lapid tente de rejeter la responsabilité des décisions du cabinet sur Bennett et les autres ministres.

Le cabinet chargé de la lutte contre le coronavirus a récemment ordonné le rétablissement de certaines restrictions de la vie publique dans le contexte d’une récente vague de cas de COVID-19 qui a fait passer le nombre de cas quotidiens à plus de 3 000.

Les chiffres continuant à augmenter, les responsables ont évoqué de nouvelles mesures, notamment la possibilité d’un confinement pendant les fêtes du Nouvel An juif en septembre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...