Rechercher

Lapid : L’arrivée du français Carrefour en Israël va faire baisser le coût de la vie

Le Premier ministre rappelle que le gouvernement est favorable à une saine concurrence et dit que l’époque des prix « irresponsables » est révolue. La chaîne SPAR bientôt en Israël

Vue extérieure d'un nouveau magasin Carrefour, le 25 août 2010, à Ecully, près de Lyon, dans le centre de la France (Crédit : AP Photo/Thomas Campagne)
Vue extérieure d'un nouveau magasin Carrefour, le 25 août 2010, à Ecully, près de Lyon, dans le centre de la France (Crédit : AP Photo/Thomas Campagne)

Le Premier ministre Yair Lapid a indiqué dimanche que l’arrivée en Israël de la grande chaîne de supermarchés française Carrefour contribuerait à la baisse espérée du coût de la vie.

Le Premier ministre a tenu ces propos au moment-même où la chaîne de supermarchés néerlandaise SPAR annonçait avoir conclu un accord pour ouvrir des succursales en Israël.

Lapid a indiqué, au début du traditionnel Conseil des ministres, que Carrefour contribuerait à faire « significativement baisser » les prix des produits de base.

« Nous nous attendons à ce que d’autres grandes entreprises suivent le mouvement », a-t-il ajouté.

« Il n’est pas possible que, dans un pays riche, des citoyens aient du mal à joindre les deux bouts », a déclaré Lapid, promettant de s’attaquer vigoureusement au problème du coût de la vie.

Rappelant que le gouvernement était favorable à une concurrence ouverte, Lapid a averti « tous les acteurs du marché » que « ceux qui augmentaient leurs prix de manière irresponsable pourraient bien trouver face à eux une concurrence redoutable ».

Le Premier ministre Yair Lapid dirige une réunion du cabinet au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 17 juillet 2022. (Crédit : Abir SULTAN / POOL / AFP)

En mars, Electra Consumer Products a annoncé la signature d’un protocole d’accord avec Carrefour pour l’ouverture de 150 magasins, en remplacement de ses succursales Yeinot Bitan. Electra avait racheté la chaîne Yeinot Bitan en 2021.

Les produits Carrefour devraient d’ores et déjà faire leur apparition dans les magasins Yeinot Bitan cet été, et les premiers supermarchés sous la marque Carrefour devraient ouvrir à la fin de l’année, a indiqué le journal financier Globes. Le contrat de franchise est d’une durée de 20 ans, avec une option pour une période supplémentaire de 20 ans.

« Nous sommes sûrs que l’arrivée de Carrefour en Israël contribuera de manière significative à améliorer l’expérience d’achat et renforcera le pouvoir d’achat du consommateur, qui aura accès à de meilleurs produits à des prix plus abordables », déclarait plus tôt Patrick Lasfargues, président de la division internationale de Carrefour, selon Globes.

L’arrivée de Carrefour précède de peu celle d’une autre chaîne internationale de supermarchés en Israël.

Globes a ainsi indiqué dimanche qu’Amit Zeev, tout nouveau PDG de Yeinot Bitan-Carrefour, avait également signé une lettre d’intention pour faire venir la chaîne de supermarchés néerlandaise SPAR en Israël.

Des personnes font leurs achats dans un supermarché Spar à Johannesburg, en Afrique du Sud, le 24 mars 2020 (Crédit : AP Photo/Denis Farrell)

Zeev serait en négociations pour finaliser les termes d’un accord sur les droits d’exploitation de la chaîne.

SPAR compte 13 623 magasins dans 48 pays. Elle compte 14,5 millions de clients par jour et a réalisé un chiffre d’affaires de 41,2 milliards d’euros en 2021, précise Globes. La chaîne a été créée aux Pays-Bas en 1932.

La hausse spectaculaire du coût de la vie en Israël – Tel Aviv a été la ville la plus chère en 2021 et le taux d’inflation actuel est de l’ordre de 4,5 % – est l’un des problèmes majeurs au cœur des prochaines élections.

L’indignation face à la hausse du coût de la vie a resurgi, dix ans après des mouvements sociaux de grande ampleur en Israel, alimentés par des préoccupations du même ordre.

Les géants israéliens des supermarchés ont convenu plus tôt ce mois-ci de ne pas appliquer la hausse du prix du pain réglementé, à la demande de la ministre de l’Économie, Orna Barbivai.

Pain réglementé (Crédit : Noam Moskowitz/Flash 90)

Les produits de boulangerie réglementés, ou limités, sont les pains blancs et bruns, tranchés ou non, ainsi que la challah. L’augmentation de prix prévue, de 20 %, qui aurait fait passer le prix du pain brun de base de 7,11 shekels à 8,54 shekels, aurait dû entrer en vigueur au début de la semaine dernière.

L’annonce a été faite après des consultations nocturnes faites par Lapid, dont le cabinet a déclaré que le Premier ministre organiserait une réunion « urgente » sur la question de la hausse des prix avec les parties concernées.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...