Rechercher

Lapid offre son bras à une rescapée de la Shoah effrayée à la vue des soldats allemands

Shoshana Tristan aimerait dire au Chancelier allemand que même si elle n'est pas toujours visible, « la souffrance existe toujours à l'intérieur »

Le Premier ministre Yair Lapid (R) aide une survivante de la Shoah, Shoshana Trister, à descendre de l'avion après avoir été submergée par l'émotion en voyant des soldats allemands à son arrivée à Berlin, le 12 septembre 2022 (Crédit : Capture d’écran/Douzième chaîne)
Le Premier ministre Yair Lapid (R) aide une survivante de la Shoah, Shoshana Trister, à descendre de l'avion après avoir été submergée par l'émotion en voyant des soldats allemands à son arrivée à Berlin, le 12 septembre 2022 (Crédit : Capture d’écran/Douzième chaîne)

Le Premier ministre Yair Lapid a aidé une survivante de la Shoah à descendre de leur avion arrivé à Berlin après que celle-ci a été submergée par l’émotion en voyant la garde d’honneur de soldats allemands.

Shoshana Trister fait partie des survivants et des membres de sa famille qui ont accompagné Yair Lapid pour sa visite en Allemagne.

« J’étais complètement gelée à l’intérieur », a déclaré Trister à la Douzième chaîne en parlant de ce qu’elle a ressenti à la vue des soldats allemands sur le tarmac. « J’ai dit au Premier ministre : ‘Regardez leurs chapeaux' ».

« Et il m’a dit ‘Je te tiens, tu vas descendre avec moi, tu n’es pas seule’. »

Une vidéo montre le Premier ministre tenant Shoshana par le bras et la réconfortant alors qu’ils descendent les escaliers.

Trister a expliqué à la Douzième chaîne qu’elle ne pouvait pas regarder les soldats.

« Vous devez comprendre, c’était comme si j’étais de retour là-bas il y a 85 ans », a-t-elle dit, ajoutant qu’elle avait accepté l’invitation de faire partie du groupe de survivants accompagnant le Premier ministre pour cette visite en Allemagne parce que « je veux dire au Chancelier allemand, peut-être que vous ne le voyez pas sur nous, mais la souffrance existe toujours à l’intérieur. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...