Israël en guerre - Jour 150

Rechercher

L’armée américaine dit avoir coulé trois navires Houthis après l’attaque d’un cargo

Le navire avait auparavant été visé par deux missiles balistiques lancés depuis le territoire yéménite contrôlé par les Houthis, que l'armée américaine avait abattus

Un cargo Maersk au large de Dubaï, le 4 juin 2022. (Crédit : Karim SAHIB / AFP)
Un cargo Maersk au large de Dubaï, le 4 juin 2022. (Crédit : Karim SAHIB / AFP)

Des hélicoptères de la marine américaine ont coulé trois bateaux des rebelles Houthis du Yémen, qui avaient attaqué un porte-conteneurs en mer Rouge, a annoncé dimanche l’armée.

Après des tirs houthis visant des hélicoptères américains, ces derniers « ont riposté en état de légitime défense, coulant trois des quatre petits navires, et tuant les équipages », a indiqué le Commandement militaire américain au Moyen-Orient (Centcom) dans un communiqué, précisant que le quatrième bateau avait « fui la zone ».

La marine américaine, a précisé le Centcom, répondait à une demande d’assistance du Maersk Hangzhou, un porte-conteneurs battant pavillon de Singapour, appartenant au Danemark et exploité par ce pays, qui avait signalé avoir été attaqué pour la deuxième fois en 24 heures alors qu’il naviguait en mer Rouge.

Le navire avait auparavant été visé par deux missiles balistiques lancés depuis le territoire yéménite contrôlé par les Houthis, que l’armée américaine avait abattus.

Les missiles ont été lancés depuis le territoire contrôlé par les Houthis, soutenus par l’Iran, a indiqué le Commandement central américain (Centcom) sur les réseaux sociaux.

Selon le Centcom, les destroyers USS Gravely et USS Laboon ont répondu à une demande d’assistance du Maersk Hangzhou, un porte-conteneurs danois battant pavillon de Singapour, qui a déclaré avoir été frappé par un missile en mer Rouge.

Pendant cette opération de secours, l’USS Gravely a abattu des missiles qui avaient été tirés « en direction des navires » militaires américains, a ajouté le Centcom.

Depuis le début du conflit entre Israël et le Hamas, après l’attaque meurtrière menée le 7 octobre en Israël par le groupe terroriste islamiste palestinien, les Houthis ont à plusieurs reprises pris pour cible des navires empruntant la voie maritime vitale de la mer Rouge, avec des frappes qu’ils disent destinées à soutenir les Palestiniens de Gaza.

Ces attaques mettent en péril une voie de transit qui achemine jusqu’à 12 % du commerce mondial, ce qui a incité les États-Unis à mettre sur pied, au début du mois, une force navale multinationale chargée de protéger les navires de la mer Rouge.

Juste après l’annonce américaine, la compagnie danoise Maersk a annoncé suspendre le passage de ses navires pendant 48 heures en mer Rouge.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.