L’armée cible le Hamas à Gaza en riposte à des lancers de ballons explosifs
Rechercher

L’armée cible le Hamas à Gaza en riposte à des lancers de ballons explosifs

Un hélicoptère israélien a frappé une infrastructure terroriste dans le nord du territoire palestinien, a fait savoir l'armée, en réaction à 2 bombes lancées vers le sud d'Israël

Une boule de feu suite à une frappe israélienne à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, le 27 novembre 2019 (Crédit : SAID KHATIB / AFP)
Une boule de feu suite à une frappe israélienne à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, le 27 novembre 2019 (Crédit : SAID KHATIB / AFP)

L’aviation militaire israélienne a frappé des cibles dans le nord de la bande de Gaza jeudi pour la deuxième journée consécutive, les tensions s’étant accrues à la frontière volatile.

L’armée ripostait à des lancers de ballons explosifs depuis l’enclave survenus plus tôt jeudi.

« Il y a peu de temps, un hélicoptère de combat de l’armée israélienne a attaqué une infrastructure utilisée par l’organisation terroriste du Hamas pour des activités clandestines dans la bande de Gaza. Cette attaque faisait suite à des ballons explosifs envoyés sur le territoire israélien depuis la bande aujourd’hui », a rapporté l’armée dans un communiqué.

Aucun dégâts ni des blessés n’ont été signalés dans l’immédiat.

Une vidéo publiée par la chaîne israélienne Kan montre des membres du Hamas quitter une position avant la frappe.

Plus tôt jeudi, au moins deux bouquets de ballons lestés d’explosifs ont été lancés sur le sud d’Israël. L’un d’entre a explosé peu après l’impact, a indiqué la police.

L’un de ces bouquets a atterri dans un terrain vague, et l’autre s’est retrouvé coincé dans un arbre.

Les démineurs de la police ont été dépêchés sur place, dans la région de Sdot Negev, à l’est de l’enclave palestinienne.

L’un des dispositifs a explosé à son arrivée, sans faire de dégâts ou de blessés.

Les démineurs ont récupéré les restes de l’engin afin d’étudier le type d’explosif utilisé, d’après un porte-parole des forces de l’ordre.

Ce mode d’attaque au moyen de ballons transportant des explosifs ou des engins incendiaires est apparu en 2018 dans le cadre d’une série de protestations et d’émeutes à la frontière de la bande, appelée la Marche du retour. Cette technique simple et peu coûteuse s’est avérée efficace, les forces de sécurité israéliennes ayant du mal à la contrer. Elle avait néanmoins pris largement fin il y a six mois.

Des ballons transportant un engin explosif présumé lancé depuis la bande de Gaza vers le sud d’Israël , le 16 janvier 2020. (Autorisation)

Mercredi soir, des démineurs ont été envoyés dans la ville frontalière de Sderot où un objet suspect relié à des ballons avait atterri dans un quartier résidentiel.

Cela semblait marquer la reprise des lancers de ballons incendiaires qui ont brûlé des milliers d’hectares de champs israéliens limitrophes de l’enclave ces dernières années.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...