L’Armée de l’Air regroupe toutes ses unités de forces spéciales sous une branche
Rechercher

L’Armée de l’Air regroupe toutes ses unités de forces spéciales sous une branche

Dans un effort de rationalisation, Tsahal regroupe plusieurs unités d'élite dans la 7ème Branche aérienne des Forces spéciales

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

  • Des soldats de l'Unité 669 d'élite de l'Armée de l'Air israélienne participent à un exercice sur cette photo sans date. (Armée israélienne)
    Des soldats de l'Unité 669 d'élite de l'Armée de l'Air israélienne participent à un exercice sur cette photo sans date. (Armée israélienne)
  • Des soldats de l'Unité 669 d'élite de l'Armée de l'Air israélienne participent à un exercice sur cette photo sans date. (Armée israélienne)
    Des soldats de l'Unité 669 d'élite de l'Armée de l'Air israélienne participent à un exercice sur cette photo sans date. (Armée israélienne)
  • Des soldats de l'Unité Shaldag d'élite de l'Armée de l'Air israélienne participent à un exercice sur cette photo sans date. (Armée israélienne)
    Des soldats de l'Unité Shaldag d'élite de l'Armée de l'Air israélienne participent à un exercice sur cette photo sans date. (Armée israélienne)
  • Des soldats de l'Unité 669 d'élite de l'Armée de l'Air israélienne participent à un exercice sur cette photo sans date. (Armée israélienne)
    Des soldats de l'Unité 669 d'élite de l'Armée de l'Air israélienne participent à un exercice sur cette photo sans date. (Armée israélienne)
  • Des soldats de l'Unité 669 d'élite de l'Armée de l'Air israélienne participent à un exercice sur cette photo sans date. (Armée israélienne)
    Des soldats de l'Unité 669 d'élite de l'Armée de l'Air israélienne participent à un exercice sur cette photo sans date. (Armée israélienne)
  • Des soldats de l'Unité 669 d'élite de l'Armée de l'Air israélienne participent à un exercice sur cette photo sans date. (Armée israélienne)
    Des soldats de l'Unité 669 d'élite de l'Armée de l'Air israélienne participent à un exercice sur cette photo sans date. (Armée israélienne)
  • Des soldats de l'Unité 669 d'élite de l'Armée de l'Air israélienne participent à un exercice sur cette photo sans date. (Armée israélienne)
    Des soldats de l'Unité 669 d'élite de l'Armée de l'Air israélienne participent à un exercice sur cette photo sans date. (Armée israélienne)
  • Des soldats de l'Unité Shaldag d'élite de l'Armée de l'Air israélienne participent à un exercice sur cette photo sans date. (Armée israélienne)
    Des soldats de l'Unité Shaldag d'élite de l'Armée de l'Air israélienne participent à un exercice sur cette photo sans date. (Armée israélienne)
  • Des soldats de l'Unité Shaldag d'élite de l'Armée de l'Air israélienne participent à un exercice sur cette photo sans date. (Armée israélienne)
    Des soldats de l'Unité Shaldag d'élite de l'Armée de l'Air israélienne participent à un exercice sur cette photo sans date. (Armée israélienne)

Dimanche, l’Armée de l’Air israélienne a ouvert une nouvelle unité. L’objectif est de rassembler toutes ses unités de forces spéciales sous un même toit.

La nouvelle 7ème Branche aérienne des Forces spéciales inclura l’unité d’élite de recherche et de secours 669; l’unité commando Shaldag; l’Unité d’atterrissage frontal qui construit des pistes d’atterrissage n’importe où derrière les lignes ennemies; une unité consacrée au renseignement et une école de formation des forces spéciales.

En rassemblant toutes ces unités distinctes en une seule branche – un processus qui a pris presque deux ans – l’Armée de l’Air espère rationaliser son fonctionnement. Jusqu’à présent, ces unités ont toutes opéré de manière indépendante au sein de l’armée de l’air, sans le personnel et l’organisation qui vient avec une plus grande structure. L’unité sera sous le commandement d’un officier qui peut seulement être identifié par son grade et la première lettre de son nom en hébreu, le colonel « Ayin ».

« La branche a été formée dans le cadre d’un processus global visant à renforcer mais aussi à rationaliser et à améliorer l’efficacité des unités », a déclaré l’armée dans un communiqué.

L’unité devait être ouverte lors d’une cérémonie avec un grand public dans son nouveau quartier général sur la base aérienne Palmahim dans le centre d’Israël. Pourtant, à cause de l’épidémie de coronavirus, il a fallu réduire l’ampleur de l’événement.

Le général Amikam Norkin, commandant de l’armée de l’Air israélienne, serre la main aux nouveaux officiers de la défense aérienne lors d’une cérémonie de fin de formation, le 30 octobre 2019. (Armée israélienne)

Lors de la petite cérémonie, le chef de l’Armée de l’Air Amikam Norkin a déclaré que la formation d’une nouvelle branche « rendra nos forces spéciales plus efficaces au combat, plus influentes dans notre supériorité aérienne et plus présente dans tous les processus et les scénarios auxquels participent l’Armée de l’Air ».

« Nous allons maintenant vers une nouvelle ère dans l’histoire de la Branche des forces spéciales aériennes – nous nous tenons sur les épaules de nos prédécesseurs, qui étaient courageux et ont passé à l’action – et nous allons continuer leur chemin », a-t-il dit.

Même si elle n’en faisait pas directement partie, la décision d’ouvrir une nouvelle branche a eu lieu alors que l’Armée israélienne passe par une phase de réorganisation selon un Plan Momentum échelonné sur plusieurs années. Le plan vise à rendre l’armée plus efficace et plus mortelle.

« Le calendrier de l’ouverture de la branche, pendant le nouveau plan pluri-annuel, représente une opportunité pour effectuer des changements profonds et s’occuper des nouveaux défis dans une réalité changeante », a déclaré Tsahal.

Des soldats de l’Unité 669 d’élite de l’Armée de l’Air israélienne participent à un exercice sur cette photo sans date. (Armée israélienne)

L’Unité 699 héliportée est la première unité de recherche et de secours d’Israël, travaillant non seulement avec l’armée, mais aussi dans des affaires civiles quand des personnes et des véhicules ont disparu.

L’unité, qui vole sur des hélicoptères Black Hawks, des grands hélicoptères de transport Sikorsky CH-53 et d’autres appareils, était implantée sur la base aérienne de Tel Nof dans le centre d’Israël. Elle a été transférée vers Palmahim avec le reste de la 7ème branche.

L’Unité 669 a été impliquée dans d’innombrables opérations de secours et de sauvetage, d’évacuation de soldats blessés de zones de guerre sous le feu de l’ennemi, de sauvetage de marins tombés à l’eau et de localisation des randonneurs perdus.

Elle a été formée, avec l’unité Shaldag, en 1974 en réaction des leçons apprises de la Guerre de Yom Kippour de l’année précédente.

Shaldag, qui signifie marin-pêcheur en hébreu, est une unité commando qui peut opérer très loin derrière les lignes ennemies, réaliser des opérations de reconnaissance et d’autres missions liées aux activités de l’armée de l’air.

Des soldats de l’Unité Shaldag d’élite de l’Armée de l’Air israélienne participent à un exercice sur cette photo sans date. (Armée israélienne)

Cela inclut des déplacements à l’avance sur des sites que l’armée de l’air espère ensuite frapper afin de les désigner comme cibles à l’aide de laser et d’autres technologies avancées, comme lors d’une mission en 2007 de Tsahal pour bombarder le réacteur nucléaire naissant de la Syrie, selon le British Sunday Times.

L’unité aurait également été impliquée dans un certain nombre d’assassinats de responsables terroristes palestiniens.

En outre, dans les années 1980, l’unité Shaldag – également connue comme l’unité 5701 – a participé à la mission pour rapatrier des Juifs éthiopiens en Israël dans l’Opération Moïse.

Des soldats de l’Unité Atterrissage frontal d’élite de l’Armée de l’Air israélienne participent à un exercice sur cette photo sans date. (Armée israélienne)

Même si elle est moins connue que les autres unités de forces spéciales qui composent le 7ème escadron, l’Unité d’atterrissage frontal a engrangé ses propres succès – dont presque aucuns ne sont connus du grand public.

L’unité est chargée d’envoyer des spécialistes loin derrière les lignes ennemies pour transformer du désert et de la poussière en terrain d’aviation utilisable. Des avions de transport de toutes tailles doivent pouvoir acheminer des combattants et des équipements, et ensuite retirer toute trace de leur passage avant de quitter la zone.

L’Unité d’atterrissage frontal opérait depuis la base aérienne Nevatim dans le sud d’Israël, mais elle a également été déplacée à Palmahim, a déclaré l’armée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...