Israël en guerre - Jour 202

Rechercher

L’armée frappe le nord de Gaza après de nouveaux tirs de roquettes

Les commandos ont mené un raid dans un complexe utilisé par Sinwar à Khan Younès, ville où les combats se poursuivent

  • Les soldats de Tsahal mènent une opération dans la bande de Gaza sur une photo non-datée diffusée le 2 mars 2024. (Crédit : Armée israélienne)
    Les soldats de Tsahal mènent une opération dans la bande de Gaza sur une photo non-datée diffusée le 2 mars 2024. (Crédit : Armée israélienne)
  • Les troupes de la Brigade des Commandos lors d'une opération à Khan Younès, une image diffusée par l'armée en date du 2 mars 2024. (Crédit : Armée israélienne)
    Les troupes de la Brigade des Commandos lors d'une opération à Khan Younès, une image diffusée par l'armée en date du 2 mars 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée a annoncé avoir frappé un secteur, situé dans le nord de Gaza, d’où des roquettes avaient été tirées en direction du sud d’Israël, la nuit dernière. La frappe a suivi l’attaque initiale vers le sol israélien de quelques minutes seulement.

C’est le Jihad islamique palestinien qui a revendiqué la responsabilité de ces tirs de roquettes qui ont fait résonner les sirènes à Zikim et dans la zone industrielle du sud d’Ashkelon.

Il n’y a pas eu de blessé. Plusieurs autres cibles situées dans la même zone, et notamment des lance-roquettes et des infrastructures du Hamas, ont aussi été bombardées, a précisé Tsahal.

Les militaires ont aussi annoncé qu’à Khan Younès, dans le sud de l’enclave côtière, la 7e Brigade des Blindés avait tué plusieurs terroristes du Hamas et saisi des armes au cours des dernières 24 heures.

Elle a aussi fait appel à l’armée de l’air qui, sur ses orientations, a tué au moins huit hommes armés.

Tsahal a indiqué que 20 terroristes environ avaient été tué dans le centre de la bande par les hommes de la Brigade Nahal au cours de ces dernières 24 heures, avec notamment le renfort de l’armée de l’air. Les militaires ont ajouté que l’Unité Fantôme avait tué plusieurs terroristes en utilisant « des moyens innovants ».

À proximité, dans le quartier Rimal de Gaza City, le 215e Régiment d’Artillerie a orienté une frappe aérienne contre une cellule du Hamas composée de trois individus et contre des infrastructures qui avaient été utilisées pour lancer des roquettes en direction de Sderot, jeudi dernier.

Les troupes de la Brigade des Commandos lors d’une opération à Khan Younès, sur une image diffusée par l’armée en date du 2 mars 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Par ailleurs, l’armée a diffusé de nouvelles images de la Brigade des commandos effectuant des opérations à Khan Younès.

La Brigade se bat contre le Hamas dans la partie occidentale de la ville. Elle a tué des dizaines d’hommes armés et menés des raids sur les sites utilisés par le groupe terroriste, a noté Tsahal.

Les militaires ont annoncé que l’unité de commando Egoz avait mené une opération dans un complexe utilisé par le chef du Hamas à Gaza, Yahya Sinwar, et qu’un fusil d’assaut avait été saisi à cette occasion. Les troupes ont découvert une cache d’équipements militaires du Hamas à un autre endroit.

Les soldats de la base d’entraînement de la Brigade des commandos ont, eux aussi, rejoint les combats à Khan Younès, ces dernières semaines. Ils ont tué des dizaines de terroristes au cours de raids menés sur des sites du Hamas.

Dans ce contexte, les derniers chiffres rendus publics par le ministère de la Santé de Gaza, placé sous la direction du Hamas, font état de 30 230 morts parmi les civils palestiniens. 71 533 personnes auraient été blessées.

Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables. Le Hamas est accusé de gonfler le nombre des victimes civiles et d’y inclure les Palestiniens tués par les roquettes tirées par les factions terroristes qui retombent dans la bande. Le Hamas ne fait pas non plus de distinction, dans ce bilan, entre les civils et les terroristes.

Israël déclare, de son côté, avoir tué 13 000 membres du Hamas pendant la guerre à Gaza, en plus d’un millier d’hommes armés sur le sol israélien pendant et dans le sillage de l’attaque terroriste meurtrière du 7 octobre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.