Rechercher

L’armée saisit 120kg de drogue à la frontière égyptienne ; les trafiquants en fuite

Des soldats ont été envoyés sur les lieux après que la surveillance militaire a permis d'identifier les suspects qui tentaient de traverser la frontière

Une partie de la clôture le long de la frontière israélo-égyptienne, au nord d'Eilat. (Idobi, CC BY-SA 3.0, Wikimedia Commons)
Une partie de la clôture le long de la frontière israélo-égyptienne, au nord d'Eilat. (Idobi, CC BY-SA 3.0, Wikimedia Commons)

L’armée israélienne a déclaré vendredi avoir déjoué une importante tentative de trafic de drogue depuis l’Égypte vers Israël.

L’armée a déclaré que sa surveillance avait identifié des suspects à la frontière et que des troupes avaient été envoyées pour les intercepter. Les suspects ont pris la fuite et les soldats ont saisi quelque 120 kilogrammes de drogue, dont la valeur est estimée à environ 2 millions de shekels.

La drogue a été remise à la police. Les autorités n’ont pas précisé quel type de drogue avait été saisi.

Le mois dernier, deux saisies similaires de drogue ont été effectuées à la frontière avec l’Égypte.

La frontière israélo-égyptienne est utilisée depuis des années comme lieu de contrebande, notamment de marijuana, mais aussi d’autres drogues.

À LIRE : Tsahal intensifie ses efforts contre le trafic de drogue dans le Sinaï

Tsahal a récemment mis à jour ses règles d’engagement afin de permettre aux soldats d’ouvrir plus facilement le feu sur les voleurs et les contrebandiers présumés, dans le but de lutter contre la criminalité.

Ainsi, les troupes pourront utiliser leurs armes à feu dans les cas de vols d’armes et de munitions sur les bases militaires, dans les cas d’effraction sur ces mêmes bases ou dans les zones de tirs et lors de tentatives de trafic observées le long de la frontière entre l’État juif et l’Égypte, a fait savoir Tsahal.

Par le passé, dans de telles circonstances, les soldats ne pouvaient ouvrir le feu que si leur vie était en danger immédiat – ce que savaient généralement les criminels.

Bien que Tsahal ait pour mission de prévenir la contrebande le long de la frontière israélo-égyptienne, l’armée s’efforce généralement d’éviter toute confrontation directe avec les trafiquants de drogue.

Judah Ari Gross et Emanuel Fabian ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...