« L’arrestation du rabbin montre qu’Israël n’est plus pour tous les Juifs »
Rechercher
"Ce n'est pas quelque chose qui arrive dans une démocratie"

« L’arrestation du rabbin montre qu’Israël n’est plus pour tous les Juifs »

Steven Wernick dit que le "révoltant" placement en détention de Dov Haiyun, pour avoir célébré des mariages en dehors du rabbinat, "donne l'impression d'une police religieuse"

Eric Cortellessa couvre la politique américaine pour le Times of Israël

Le rabbin Dov Haiyun à Jérusalem le 19 juillet 2018 (Crédit :  Miriam Alster/FLASH90)
Le rabbin Dov Haiyun à Jérusalem le 19 juillet 2018 (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)

NEW YORK — L’arrestation au petit matin par les autorités israéliennes et l’interrogatoire d’un rabbin massorti est le signe que le pays « n’est plus un foyer juif pour tous les Juifs », a déclaré avec colère un leader du mouvement massorti américain, vendredi après-midi.

Après que le rabbin Dov Haiyun a été appréhendé à son domicile jeudi à cinq heures du matin et placé en détention pour avoir célébré des mariages hors des auspices du grand rabbinat d’Etat, le rabbin Steven Wernick a estimé qu’Israël vient non seulement affaiblir une relation déjà difficile avec la Diaspora mais que le pays compromet également son statut démocratique.

« Cela donne l’impression d’une police religieuse », a déclaré Wernick, qui est à la tête de l’organisation cadre de l’USCJ (United Synagogue of Conservative Judaism), dans une interview accordée au Times of Israel.

« Ce n’est pas quelque chose qui peut arriver dans une démocratie ».

Suite à l’arrestation de Haiyun – et d’une vive indignation au sein de l’Etat juif et ailleurs – le procureur général Avichai Mandelblit a donné pour instruction à la police de mettre un terme à l’interrogatoire.

Les Juifs américains ont été profondément alarmés par cette affaire, et très inquiets de ses implications sur la nature et le caractère de l’Etat juif.

« Les actions du Premier ministre et de son gouvernement sont des actions de leadership qui font qu’Israël n’est plus le foyer juif de tous les Juifs », a expliqué Wernick.

« Ce à quoi nous assistons – à travers le manque de réponse forte lorsque des choses véritablement scandaleuses sont dites et à travers une culture et des politiques gouvernementales qui autorisent l’arrestation d’un rabbin, même si c’est une erreur – sont des actions qui, si on les cumule, délégitiment la communauté juive du monde. C’est ce qui me bouleverse tant ».

L’USCJ a envoyé un communiqué jeudi directement adressé au Premier ministre Benjamin Netanyahu, disant que l’épisode « est une étape nouvelle et dangereuse dans les attaques continues visant la liberté religieuse et les libertés civiles en Israël ».

Steven Wernick (Crédit : Mike Diamond Photography/via JTA)

« Tout cela est révoltant », a ajouté Wernick vendredi. « Je pense que c’est un exemple qui peut non seulement affaiblir Israël en tant que démocratie mais aussi le statut d’Israël en tant qu’Etat juif ».

Selon Wernick, Haiyun avait été convoqué pour comparaître devant le tribunal pour avoir célébré un mariage qui n’avait pas été inscrit auprès du rabbinat. Lorsqu’il ne s’est pas présenté, la police a procédé à son arrestation. La raison pour laquelle il ne s’était pas rendu à la convocation reste indéterminée.

« Je ne sais pas s’il ne l’a pas eue. Je ne sais pas si ne l’a pas comprise. Je ne sais pas pour quelle raison cela s’est passé ainsi », a dit Wernick.

Haiyun, qui a procédé à des unions non-orthodoxes en Israël pendant des décennies, a fait une apparition quelques heures après sa libération lors d’un événement organisé à la résidence du président Reuven Rivlin, participant à un programme dans lequel il a enseigné la Torah à des spécialistes juifs réformés, orthodoxes et laïcs.

La rabbin Julie Schonfeld, vice-présidente de l’Assemblée rabbinique du mouvement conservateur, fait la bénédiction de clôture lors du premier jour de la Convention nationale démocrate à Philadelphie, le 25 juillet 2016 (Crédit : Ron Sachs)

La rabbin Julie Schonfeld, à la tête de l’Assemblée rabbinique américaine qui représente les rabbins massortis du monde entier, a elle aussi exprimé son indignation face à cette arrestation.

« C’est presque un moment de Ghandi », a-t-elle commandé. « Nous ne pouvons pas laisser notre colère nous détruire. Il y a tant d’amertume et de rancoeur qui ne cesse de croître entre le gouvernement d’Israël et la diaspora ».

Le placement en détention de Haiyun, a-t-elle souligné, est une manifestation de la réalité dans laquelle vivent les Juifs non-orthodoxes – et les Juifs de la diaspora quand ils se rendent en Israël.

« Israël nous mérite, dans le sens positif, et nous méritons Israël. Nous méritons cette relation positive », a dit Schonfeld. « Nous ne pouvons laisser personne – y compris les politiciens et leurs désirs à court-terme – nous enlever cela. Ce n’est pas à eux de nous enlever cela », a-t-elle ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...