L’Association pour les études en Israël soutient Alqasem
Rechercher

L’Association pour les études en Israël soutient Alqasem

Le groupe universitaire estime que le meilleur endroit pour apprendre à connaître l'Etat juif est bien dans l'un de ses meilleurs établissements d'enseignement supérieur

L'américaine Lara Alqasem, au centre, dans une salle de tribunal avant une audience devant la cour du district de Tel Aviv, le 11 octobre 2018 ( Crédit : Jack Guez/AFP)
L'américaine Lara Alqasem, au centre, dans une salle de tribunal avant une audience devant la cour du district de Tel Aviv, le 11 octobre 2018 ( Crédit : Jack Guez/AFP)

Les éminents membres de l’Association internationale des études en Israël ont appelé l’Etat juif à autoriser l’accès au territoire de Lara Alqasem, l’étudiante américaine détenue actuellement à l’aéroport Ben Gurion.

L’entrée en Israël a été refusée à Alqasem en raison de son soutien présumé au mouvement BDS (Boycott, Divestment and Sanctions) anti-israélien. Une loi adoptée l’année dernière permet au pays de refouler à la frontière les partisans du BDS.

Alqasem, arrivée au sein de l’Etat juif le 2 octobre, a été placée en détention à l’aéroport. Elle a fait appel de sa situation devant le tribunal.

Le communiqué émis lundi par la présidente de l’Association des études en Israël, Donna Robinson Divine, affirme que si l’Association s’oppose clairement aux boycotts d’Israël, le meilleur moyen de combattre de tels boycotts est de permettre aux gens d’apprendre à connaître et de découvrir le pays.

Le communiqué estime que la décision d’interdire Alqasem « apporte un élan au mouvement BDS auquel nous nous opposons. Et par dessus tout, elle est gravement préjudiciable au statut universitaire d’Israël ».

L’Association s’oppose également à la loi de 2017 qui interdit l’accès au pays des partisans de BDS.

« En tant qu’universitaires et en tant que personnalités informées de ce qu’est Israël, nous pensons que la meilleure stratégie pour combattre les boycotts est précisément la voie choisie par madame Alqasem – une véritable éducation », ajoute le communiqué de Divine, qui est professeure émérite au Smith College et professeure-adjointe à l’université de Haïfa.

« Il n’y a pas de meilleur endroit pour acquérir des connaissances et avoir un éclairage permettant de comprendre ce qu’est un État juif que l’une des plus prestigieuses universités israéliennes. Nous avons suffisamment confiance dans le pays et dans notre mission éducative pour être convaincus qu’une personne prête à apprendre sera finalement capable de voir et de comprendre Israël en tant que réalité, et non comme une caricature mêlant slogans et polémiques ».

La semaine dernière, trois groupes juifs – ADL (Anti-Defamation League), le mouvement réformé et le lobby libéral israélien J Street – ont publiquement apporté leur soutien à Alqasem tout en rappelant leur opposition au BDS.

Vendredi, une cour d’appel a statué en faveur de la décision prise par le gouvernement en maintenant le jugement rendu par une juridiction inférieure. La Cour suprême décidera mercredi d’entendre – ou non – l’appel d’Alqasem.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...