Le centre Peres appelle start-ups et chercheurs à exposer leurs technologies
Rechercher

Le centre Peres appelle start-ups et chercheurs à exposer leurs technologies

Les start-ups seront choisies en fonction de leurs innovations et de la présentation de ces dernières ; la préférence sera accordée aux candidates avec une équipe diversifiée

Le cocktail Welcome 2020 au centre Peres pour la paix et l'innovation lors duquel l'appel à candidature pour les start-ups a été lancé, le 13 janvier 2020 (Autorisation)
Le cocktail Welcome 2020 au centre Peres pour la paix et l'innovation lors duquel l'appel à candidature pour les start-ups a été lancé, le 13 janvier 2020 (Autorisation)

Le centre Peres pour la paix et l’innovation, l’Autorité de l’innovation et le ministère de l’Économie ont lancé un appel à candidature auprès des start-ups et des organisations de recherche désireuses de figurer parmi les entités à découvrir dans la salle d’exposition du centre.

Au mois de février dernier, le centre Peres a inauguré le centre pour l’innovation israélienne qui a d’ores et déjà accueilli plus de 75 000 visiteurs venus de 56 pays, notamment des chefs d’État, des parlementaires et des responsables d’entreprises internationales, a fait savoir le centre dans un communiqué.

Chaque année, la commission de la salle des expositions choisit 45 des start-ups les plus intéressantes au sein de l’État juif qui seront à découvrir pendant toute l’année.

Il s’agit, cette année, de la seconde sélection effectuée par la commission.

Les start-ups israéliennes, les entreprises se trouvant au stade de la croissance ainsi que les institutions de recherche sont invitées à se porter candidates pour être exposées dans la salle dans le cadre de son calendrier 2020-2021.

La commission sélectionnera les entités selon les innovations qu’elles mettent en avant et la façon dont elles sont présentées – que ce soit de manière physique ou numérique. La préférence sera accordée aux candidates comptant « une équipe diversifiée ainsi que celles qui développent des innovations qui ont de l’impact, ou qui sont durables », note le communiqué.

Les start-ups et entités retenues obtiendront un espace d’exposition à la galerie des start-ups où leurs travaux seront présentés à des « dizaines de milliers de visiteurs du monde entier, des chefs d’État et des délégations qui viennent régulièrement », précise encore le communiqué.

« L’innovation est l’ADN israélien. Le manque de ressources naturelles signifie que nous innovons par nécessité et que l’abondance de créativité et d’audace a fait de nous la nation de l’innovation », commente Chemi Peres, président du centre Peres pour la paix et l’innovation et fils de l’ancien Premier ministre et président israélien, Shimon Peres.

« Nous sommes ravis d’être en mesure de livrer cette opportunité de faire découvrir une nouvelle série de start-ups israéliennes dans une vaste gamme de domaines qui travaillent dur pour relever les défis posés dans le monde. Ce sont les entreprises qui, dans le futur, changeront le monde pour le meilleur – tout cela réalisé en Israël », ajoute-t-il.

La date-limite de dépôt des candidatures a été fixée au 19 mars 2020.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...