Le char d’Israël à la marche des fiertés de Stockholm omet le mot ‘Israël’
Rechercher

Le char d’Israël à la marche des fiertés de Stockholm omet le mot ‘Israël’

Tel Aviv a été présentée comme étant une destination de voyage pour la communauté LGBT, selon l'envoyé israélien en Suède

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le char israélien de la marche des fiertés gays de Stockholm, le 30 juillet 2016 (Crédit : Facebook)
Le char israélien de la marche des fiertés gays de Stockholm, le 30 juillet 2016 (Crédit : Facebook)

L’Etat d’Israël a eu le droit à son propre char au défilé de la Gay Pride de Stockholm Gay, qui a eu lieu samedi. Pourtant le mot « Israël » n’était visible nulle part. Au lieu de cela, le char a fait la promotion de la ville côtière de Tel-Aviv, qui est célèbre pour son défilé annuel, qui est très populaire.

Les responsables israéliens qui ont défilé à la parade de la capitale suédoise, menés par l’Ambassadeur Isaac Bachman, ont agité des drapeaux israéliens et des drapeaux arc-en-ciel sur lesquels des drapeaux étoilés. Cependant, le mot « Israël » était, de manière remarquable absent.

Il n’apparassait ni sur le char en lui-même ni sur les T-shirts portés par les participants. En outre, une bannière sur l’avant du camion transportant le char indiquait : « Tel Aviv Salue la marche de Stockholm » Les chemises indiquaient : « I ♥ Tel Aviv » et la [marche des] « fiertés de Tel Aviv ».

Une bannière sur le côté du char présentait la ville côtière comme une destination de voyage attrayante pour les touristes gays et faisait la promotion du site visit-tel-aviv.com.

Bien que Tel Aviv soit la capitale incontestée de la communauté LGBT d’Israël – en effet, la ville a été reconnue comme l’une des villes les plus gay-friendly dans le monde – les parades de la fierté existent dans d’autres villes israéliennes, notamment à Jérusalem.

Le ministère des Affaires étrangères de Jérusalem a déclaré que Tel Aviv a été présenté sur le char pour promouvoir la ville en tant que destination de voyage pour la communauté LGBT et qu’il n’y avait aucune intention de nuire au pays en lui-même. « Il n’y a personne qui ne sache pas que Tel Aviv est en Israël », a déclaré le porte-parole du ministère, Emmanuel Nahshon.

« Tel Aviv est considéré ici comme une grande histoire à succès, comme l’une des capitales gays du monde, et aussi comme l’une des meilleurs [villes] pour le tourisme, c’est donc cela qui est mis en évidence », a précisé Bachman, l’ambassadeur d’Israël en Suède, au Times of Israel. « Tel Aviv est rien de moins qu’emblématique parmi la communauté gay ici ».

Les responsables israéliens se plaignent souvent du fait que « Tel Aviv soit utilisée comme un synonyme pour Israël, arguant que c’est Jérusalem et non pas la ville blanche qui est la capitale du pays. Le gouvernement en Suède – le premier en Europe à reconnaître un Etat palestinien – est l’un des plus critiques envers Israël sur le continent. Une carte du monde présentée par le Premier ministre Benjamin Netanyahu la semaine dernière à la Knesset ciblait la Suède, et l’Irlande, comme étant [le pays le] moins favorable que les autres pays européens.

Bachman a ajouté qu’il doutait du fait que le char aurait reçu un accueil plus critique si le mot Israël avait été mis plus en évidence sur le char.

« Avant toute chose, les drapeaux géants d’Israël ont été vus de loin de la première à la dernière minute de la parade », a-t-il fait valoir.

Israël était présent « dans toute sa puissance et avec ses couleurs avec moi et le personnel de l’ambassade en meneur et avec des drapeaux israéliens qui flottaient bien haut, quelque chose qui était impensable jusqu’à très récemment », a ajouté Bachman.

En fait, cette parade était « une percée gigantesque pour Israël dans l’opinion publique suédoise, [qui a été vu comme] un pays pluraliste et éclairé », a-t-il conclu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...