Le chef-adjoint du Shin Bet sélectionné pour le poste de commissaire de police
Rechercher

Le chef-adjoint du Shin Bet sélectionné pour le poste de commissaire de police

Cette nouvelle annonce survient deux jours après l'abandon de la nomination controversée de Gal Hirsh

Marissa Newman est la correspondante politique du Times of Israël

Le ministre de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan (à gauche) avec le commissaire de police adjoint, Bentzi Sau à Jérusalem le 7 septembre 2015. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)
Le ministre de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan (à gauche) avec le commissaire de police adjoint, Bentzi Sau à Jérusalem le 7 septembre 2015. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Le ministre de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan, a annoncé vendredi que le chef-adjoint de l’agence de sécurité du Shin Bet sera le nouveau candidat au poste de commissaire de police.

La nomination de R., dont le nom est sous embargo en raison de la nature délicate de son travail, attend l’approbation de la Commission Turkel, dirigée par l’ancien juge Jacob Turkel.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a approuvé le choix d’Erdan plus tôt cette semaine, selon le quotidien Israël Hayom, avant même que lui et le ministre de la Sécurité intérieure n’annoncent qu’ils abandonnaient la nomination de l’ancien commandant de l’armée Gal Hirsch.

R., un ancien parachutiste de Tsahal, fait partie du Shin Bet depuis la fin des années 1980, à sa sortie de l’armée.

L’homme, âgé de 52 ans, a occupé plusieurs postes hauts gradés au sein du Shin Bet avant sa promotion de second dans la hiérarchie. Il est titulaire d’un Bachelor et un Master en science politique, et est marié et père de sept enfants, a précisé un communiqué publié par le bureau d’Erdan.

Cette nouvelle nomination est intervenue deux jours après qu’Erdan a annoncé qu’il allait annuler la nomination de Hirsch au poste de commissaire de police d’Israël.

Erdan a précisé dans une déclaration pour éclaircir les raisons de sa décision que « Gal Hirsch n’est pas suspecté de quoique ce soit et que personne n’a porté plainte contre lui ».

« C’est un individu innocent et il est pur », a ajouté Erdan. « Malheureusement, dans l’État d’Israël, l’enquête sur les candidats est limitée dans le temps, et ces derniers jours, il était clair pour moi que le processus se poursuivra pendant encore un nombre inconnu de semaines, au moins ».

Netanyahu a déclaré mercredi dans un communiqué, après la fin de la fête de Yom Kippour, que « Hirsch est la bonne personne pour le poste de commissaire – et je l’ai pensé et je le pense aussi aujourd’hui ».

« Mais le processus de nomination est difficile, long et dommageable, et sans doute digne d’un réexamen », a-t-il dit. « Déjà le bon nom de Gal Hirsch a été entaché de nouveau par la critique pendant un mois ».

Erdan avait ardemment cherché à nommer Hirsch, un ancien officier de Tsahal et un officier étranger au corps de la police, au poste de chef de la police, tentant de combler un manque chez les hauts gradés de la police en proie au scandale.

Les hauts fonctionnaires de police se sont opposés à la nomination d’une personne à l’extérieur des forces de police et d’autres personnes se sont également interrogés sur le dossier de Hirsch pendant la seconde guerre du Liban en 2006.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...