Israël en guerre - Jour 256

Rechercher

Le CRIF et le CIJA appellent à l’extradition d’Hassan Diab

Le chef du gouvernement canadien a annoncé que les autorités allaient "regarder attentivement la décision" de la cour d’assises française

Hassan Diab, accusé d'avoir commis l'attentat de la synagogue de la rue Copernic en 1980, à son retour au Canada, lors d'une conférence de presse au siège d'Amnesty International Canada à Ottawa, dans l'Ontario, le 17 janvier 2018. (Crédit : Lars Hagberg / AFP)
Hassan Diab, accusé d'avoir commis l'attentat de la synagogue de la rue Copernic en 1980, à son retour au Canada, lors d'une conférence de presse au siège d'Amnesty International Canada à Ottawa, dans l'Ontario, le 17 janvier 2018. (Crédit : Lars Hagberg / AFP)

Yonathan Arfi, président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), et Richard Marceau, vice-président (affaires externes) et avocat général au Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA), ont co-signé une lettre au début du mois appelant les autorités canadiennes à extrader vers la France Hassan Diab, reconnu coupable par la justice française de l’attentat à la synagogue de la rue Copernic, en octobre 1980.

Arrêté en 2008, l’universitaire de 69 ans avait été extradé du Canada et incarcéré en France en 2014 après plusieurs années de recours judiciaires pour éviter son extradition. Il a finalement bénéficié d’un non-lieu en 2018, qui a provoqué sa mise en liberté et lui a permis de retourner au Canada.

Le non-lieu a été infirmé en 2021 par la cour d’appel de Paris, qui a renvoyé l’affaire devant la cour d’assises spéciale. Celle-ci, réunie en avril dernier, a condamné l’homme par contumace à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d’un mandat d’arrêt.

Le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) – dont le CIJA s’est fait l’écho au Canada – a rapidement salué la décision de la justice française et a demandé expressément l’extradition d’Hassan Diab, « dont la responsabilité dans l’attentat de la rue Copernic ne laisse la place ni à l’ambiguïté ni au débat ».

« Nous, représentants des communautés juives canadienne et française, demandons donc au gouvernement canadien de respecter la décision judiciaire française et d’accéder à sa demande d’extradition d’Hassan Diab afin qu’il effectue sa peine », ont écrit les deux responsables communautaires.

« Quarante-trois ans d’attente ont plongé les victimes de l’attentat, leurs familles et les témoins dans une quête profonde de justice. Que celle-ci leur soit enfin garantie », ont-ils réclamé.

Le chef du gouvernement canadien a annoncé que les autorités allaient « regarder attentivement la décision » de la cour d’assises française.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.