Rechercher

Le député du Likud, Nir Barkat, à Ouman en dépit des consignes de sécurité

Le grand rabbin d’Ukraine a rappelé que la sécurité des pèlerins n'était pas assurée

Le député du Likud Nir Barkat prie sur la tombe du rabbin Nachman de Bratslav, à Ouman, en Ukraine, le 9 septembre 2022. (Crédit : Twitter/utilisé conformément à l’article 27a de la loi sur le droit d’auteur))
Le député du Likud Nir Barkat prie sur la tombe du rabbin Nachman de Bratslav, à Ouman, en Ukraine, le 9 septembre 2022. (Crédit : Twitter/utilisé conformément à l’article 27a de la loi sur le droit d’auteur))

Malgré les appels répétés d’Israël, des États-Unis et de l’Ukraine à ne pas effectuer le traditionnel pèlerinage hassidique dans la ville d’Ouman cette année, en raison du conflit ouvert avec la Russie, le député du Likud, Nir Barkat, s’est rendu sur la tombe du rabbin Nachman de Bratslav, à quelques jours du Nouvel An juif.

Invité par le grand rabbin ukrainien Moshe Azman, affilié au Likud, Barkat a été vu dans des villes ukrainiennes détruites par les combats, parmi lesquelles Irpin, Kiev et Bucha.

Barkat a également été aperçu en train de prier sur la tombe du rabbin Nachman, à Ouman, sous haute surveillance.

Dans une vidéo, le député israélien souligne l’importance de continuer à vivre, même dans des conditions difficiles, rappelant toutefois la nécessité de prendre des mesures de sécurité.

S’exprimant en hébreu, Barkat a semblé remettre en cause les avertissements du Premier ministre Yair Lapid et du ministère des Affaires étrangères sur le danger que représentait le fait de se rendre à Ouman, en déclarant que « les visiteurs arrivant à Ouman devaient être disciplinés et suivre les instructions ».

Il a toutefois reconnu que « la situation était sérieuse ».

« Le pays est en guerre, et il est impératif de rester attentif pour éviter de prendre des risques », a-t-il ajouté.

Le rabbin Azman, cité par le site d’information Ynet, aurait dit que le déplacement de Barkat avait vocation à montrer « sa solidarité avec le peuple ukrainien et sa communauté juive ».

Le rabbin a paradoxalement invité la communauté juive à ne pas se rendre à Ouman cette année, assurant que l’Ukraine n’était pas en mesure de pleinement garantir sa sécurité.

Le ministère des Affaires étrangères, qui n’a pas été informé du déplacement surprise de Barkat, a critiqué le député, un responsable témoignant sous couvert d’anonymat allant même jusqu’à qualifier de « fou » le déplacement privé et non autorisé d’un fonctionnaire public.

En réponse à cette information, le cabinet de Barkat a publié la déclaration suivante : « Hélas, le gouvernement israélien est absent d’Ukraine, dans cette guerre qui s’attaque à des innocents. Le Secrétaire d’État américain, le ministre britannique de la Défense et des responsables du monde entier se sont rendus en Ukraine. Les atrocités commises en Ukraine sont choquantes et nous, Juifs, devrions être les premiers à exprimer notre soutien au peuple ukrainien et à sa communauté juive. »

La semaine passée, le ministère des Affaires étrangères avait redoublé d’efforts pour dissuader ses ressortissants de se rendre à Ouman pour Rosh HaShana, avertissant les fidèles qu’ils « risqueraient leur vie ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...