Le dirigeant du football palestinien énonce ses conditions pour arrêter le vote
Rechercher

Le dirigeant du football palestinien énonce ses conditions pour arrêter le vote

La fédération palestinienne a déposé une résolution pour exclure Israël de la FIFA ; elle sera votée vendredi

Avi Issacharoff est notre spécialiste du Moyen Orient. Il remplit le même rôle pour Walla, premier portail d'infos en Israël. Il est régulièrement invité à la radio et à la télévision. Jusqu'en 2012, Avi était journaliste et commentateur des affaires arabes pour Haaretz. Il enseigne l'histoire palestinienne moderne à l'université de Tel Aviv et est le coauteur de la série Fauda. Né à Jérusalem , Avi est diplômé de l'université Ben Gourion et de l'université de Tel Aviv en étude du Moyen Orient. Parlant couramment l'arabe, il était le correspondant de la radio publique et a couvert le conflit israélo-palestinien, la guerre en Irak et l'actualité des pays arabes entre 2003 et 2006. Il a réalisé et monté des courts-métrages documentaires sur le Moyen Orient. En 2002, il remporte le prix du "meilleur journaliste" de la radio israélienne pour sa couverture de la deuxième Intifada. En 2004, il coécrit avec Amos Harel "La septième guerre. Comment nous avons gagné et perdu la guerre avec les Palestiniens". En 2005, le livre remporte un prix de l'Institut d'études stratégiques pour la meilleure recherche sur les questions de sécurité en Israël. En 2008, Issacharoff et Harel ont publié leur deuxième livre, "34 Jours - L'histoire de la Deuxième Guerre du Liban", qui a remporté le même prix

Jibril Rajoub (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Jibril Rajoub (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Le dirigeant de la Fédération palestinienne de football, Jibril Rajoub, a expliqué au Times of Israël que le vote pour expulser Israël de la FIFA aura lieu le vendredi, comme prévu, et a énoncé ses conditions pour mettre un terme au vote.

Rajoub a indiqué qu’il s’attend à ce qu’une large majorité des fédérations soutienne sa requête, et est convaincu que sur les 209 votants, seule une minorité s’opposera au vote pour évincer Israël de l’organisation de football. Il a poursuivi en expliquant que mercredi, lors d’une réunion entre plusieurs dirigeants du football de l’Afrique et l’envoyé israélien en Suisse, la plupart des chefs de football africains ont quitté la réunion.

« Nous parlons des droits les plus élémentaires. Nous exigeons qu’ils nous permettent de jouer au football et qu’ils nous permettent d’agir librement en ce qui concerne les sports. Nous demandons que la FIFA surveille cela. »

« En outre, nous voulons que la FIFA enquête sur les violations israéliennes contre les athlètes palestiniens et qu’Israël arrête d’exploiter des clubs sportifs sur les terres palestiniennes occupées. Si Israël ne consent pas à tout cela, le vote pour l’expulsion de l’équipe israélienne aura lieu demain. Nous ne sommes pas contre le sport, mais nous sommes contre les politiques racistes qui entraînent une discrimination. L’association de football israélien doit cesser d’agir comme l’exécuteur de la politique du Likud. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...