Le discours de Liberman aux familles des soldats tombés au combat, un plagiat ?
Rechercher

Le discours de Liberman aux familles des soldats tombés au combat, un plagiat ?

Certaines passages du discours du ministre de la Défense font étrangement écho aux mots prononcés par son prédécesseur il y a deux ans

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman prononce un discours durant la cérémonie commémorative des soldats sans sépulture, au cimetière militaire du Mont Herzl, le 5 mars 2017. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)
Le ministre de la Défense Avigdor Liberman prononce un discours durant la cérémonie commémorative des soldats sans sépulture, au cimetière militaire du Mont Herzl, le 5 mars 2017. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

Des paragraphe du discours du ministre de la Défense Avigdor Liberman, prononcé durant la cérémonie commémorative pour les soldats tombés au combat, semblent avoir été copiés d’un discours donné par son prédécesseur il y a deux ans.

Au cimetière du mont Herzl, le jour de la commémoration des soldats tombés au combat sans sépulture, Liberman, ou l’auteur de ses discours, semble avoir plagié des paragraphes du discours donné il y a deux ans par l’ancien ministre de la Défense Moshe Yaalon à l’occasion de la même cérémonie, a indiqué la Dixième chaîne.

Les deux discours commencent par l’histoire du pilote Arlozor « Zorik » Lev, dont l’avion s’est écrasé en mer en 1973 durant la guerre de Kippour, et celle de son fils, qui ne l’a jamais connu. Ils ont tous deux lu la lettre écrite par le fils en 2013, qui commençait par « Papa – je n’ai pas l’habitude de dire ce mot, papa. C’est moi, ce fils que tu tiens dans les bras dans cette photo, 30 ans plus tard. Je pense à tout ce que tu as manqué… »

Certaines phrases sont identiques dans les deux discours, et c’est également le cas pour la conclusion des discours. « Sachez que votre héroïsme, vos choix… sont un exemple pour nous tous ».

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman dépose une gerbe de fleurs à la mémoire des soldats sans sépulture, au cimetière militaire du mont Herzl, le 5 mars 2017. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)
Le ministre de la Défense Avigdor Liberman dépose une gerbe de fleurs à la mémoire des soldats sans sépulture, au cimetière militaire du mont Herzl, le 5 mars 2017. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

Le bureau de Liberman a réagi en disant que si l’on écoute le discours dans son intégralité, il est bien différent de celui de Yaalon. Il est normal que des idées similaires soient exposées, et que les mêmes histoires soient relatées, a ajouté le bureau du ministre.

La cérémonie annuelle qui marque le deuil des 179 soldats sans sépulture a lieu le septième jour du mois hébraïque d’Adar, date de la mort de Moïse, dont la sépulture est également inconnue.

Selon la Bible, Moïse a été enterré dans une vallée près du mont Nevo, dans l’actuelle Jordanie, mais « aucun homme ne connait sa sépulture jusqu’à ce jour ».

En lieu et place d’une tombe, un mémorial a été érigé en leur mémoire. Leurs noms sont inscrits sur une pierre tombale au cimetière militaire du mont Herzl à Jérusalem.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...