Le film « Das Kind » de Yonathan Levy, à (re)voir en ligne
Rechercher

Le film « Das Kind » de Yonathan Levy, à (re)voir en ligne

Le film narre l’histoire d’Irma Miko, Juive roumaine devenue résistante en France et dont la mission a consisté à enrôler des soldats nazis dans la Résistance

Récompensé par le prix du meilleur film au festival européen ECU en 2010, sélectionné dans de nombreux festivals à travers le monde et resté cinq mois à l’affiche en France à sa sortie en 2013, le film « Das Kind » du réalisateur franco-israélien Yonathan Levy sera à (re)voir en ligne, du 18 au 21 décembre 2020.

Le film narre l’histoire d’Irma Miko, née en 1914 à Czernowitz dans l’Empire austro-hongrois. Alors qu’elle était promise à une brillante carrière de pianiste, elle est devenue dans les années 1930 une fervente militante communiste à Bucarest, en Roumanie, où elle s’est formée au travail clandestin. Durant la Seconde Guerre mondiale, réfugiée en France et devenue résistante, elle s’est vue confier une mission des plus périlleuses : enrôler des soldats nazis dans la Résistance.

Dans « Das Kind » (« L’Enfant »), accompagnée de son fils André, elle revient sur son histoire plus de soixante ans après ces faits. Irma Miko est aujourd’hui âgée de 105 ans.

Le film avait été vivement saluée par la critique au moment de sa sortie.

L’inscription sera nécessaire à cette adresse pour le (re)voir entre le 18 au 21 décembre 2020.

Le 20 décembre 2020 à 16h (heure française), un débat d’une heure sera organisé sur Zoom en présence du réalisateur Yonathan Levy, du personnage du film André Miko, de l’historien Johann Chapoutot et de l’auteur Jérôme Segal.

Chaque spectateur sera lui libre donner le montant qu’il souhaite pour voir le film et participer au débat. Tous les bénéfices récoltés iront à la post-production du nouveau film de Yonathan Levy, « Museum » (votre nom apparaîtra au générique final de ce nouveau projet pour tout versement supérieur à 100 euros).

Ce projet, « Museum », « dressera un portrait tout à fait inédit du camp d’Auschwitz-Birkenau », le montrant « tel qu’il n’a jamais été montré au cinéma mais tel que deux millions de visiteurs le découvrent chaque année », explique sa société de production.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...