Rechercher

Le Français Lalique ouvre ses portes aux mezuzot de fabrication israélienne

Irma Orenstein a créé un étui arrondi pour accueillir l'objet religieux juif, inspiré par ses rêves d'enfance des "dunes dorées du pays des chameaux"

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Une mezouza en cristal conçue pour le verrier français Lalique par l'architecte israélo-russe Irma Orenstein. (Crédit : Lalique)
Une mezouza en cristal conçue pour le verrier français Lalique par l'architecte israélo-russe Irma Orenstein. (Crédit : Lalique)

Le célèbre verrier français Lalique est réputé pour ses nombreux types d’objets, qu’il s’agisse d’ornements de hotte, de flacons de parfum ou de bijoux. Aujourd’hui, la marque de luxe centenaire ajoute à son catalogue des mezuzot conçues par l’architecte israélienne Irma Orenstein.

Les mezuzot en cristal doré ou argenté, des étuis décoratifs contenant un morceau de parchemin sur lequel sont inscrits des passages de la Torah et qui sont fixés aux montants des portes en signe de foi juive, coûtent entre 900 euros pour la petite mezuza Daniel et 3 000 euros pour la grande version Raphael.

Orenstein a expliqué avoir conçu le boîtier en cristal tourbillonné en s’inspirant des « dunes dorées du pays des chameaux » dont elle rêvait enfant en Russie, où elle est née, tandis que l’utilisation du cristal caractérise son héritage russe.

Architecte de profession, Orenstein travaille souvent le verre dans les maisons qu’elle conçoit. Elle a créé des supports de barbecue en verre, un îlot de cuisine en verre et même un escalier en verre de 220 pièces pour un penthouse de Tel Aviv appartenant au milliardaire canadien Sylvan Adams, qui est parti pour la « modique » somme de 120 millions de shekels en 2014.

La mezouza Lalique fait partie du catalogue 2022-2023 du verrier et, comme tous les produits de cette société française, sera fabriquée dans ses ateliers de Wingen-sur-Moder, dans le Bas-Rhin.

Les quelque 200 artisans des ateliers créent entre 350 000 et 400 000 pièces de cristal chaque année, chaque pièce comportant jusqu’à 40 étapes successives au cours du processus de fabrication.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...