Le grand rabbin de France Haïm Korsia annonce sa candidature à sa réélection
Rechercher

Le grand rabbin de France Haïm Korsia annonce sa candidature à sa réélection

Haïm Korsia, 57 ans, qui affirme avoir été "engagé pour servir", estime que "tisser du lien social" est et devra rester sa priorité

Le grand-rabbin de France Haïm Korsia lors de l’inauguration de la fondation Rachi de Troyes. (Crédit : rachi-troyes.com)
Le grand-rabbin de France Haïm Korsia lors de l’inauguration de la fondation Rachi de Troyes. (Crédit : rachi-troyes.com)

Haïm Korsia a officialisé sa candidature à sa réélection au titre de grand rabbin de France. Il en a fait l’annonce ce dimanche à Marseille.

L’élection doit avoir lieu le 6 juin prochain.

De son côté, Mikaël Journo, 47 ans, rabbin de la synagogue Chasseloup-Laubat à Paris, a indiqué dans un communiqué avoir déposé sa candidature. Cet aumônier général israélite des hôpitaux de France a par le passé été rabbin de communautés à Limoges, Besançon ou encore dans les Hauts-de-Seine.

L’élection se déroulera le 6 juin, sous l’égide du Consistoire central, qui incarne le judaïsme orthodoxe. Ce jour-là, environ 300 représentants des communautés, essentiellement des responsables communautaires et une plus petite proportion de rabbins éliront pour sept ans le grand rabbin de France.

Les candidatures seront closes le 6 avril.

Korsia entend « poursuivre l’action que vous m’avez demandé de mener il y a 7 ans » afin de « garantir un avenir serein et fort au judaïsme français ».

Haïm Korsia, 57 ans, qui affirme avoir été « engagé pour servir », estime que « tisser du lien social » est et devra rester sa priorité.

Dans son discours, il a évoqué ses visites dans les communautés françaises de toutes tailles (il s’est fixé pour objectif un nombre minimum de 100 visites par an). Il a rappelé son investissement face à l’urgence de l’antisémitisme, face à la « question existentielle de notre pratique religieuse », ou encore face à la détresse des femmes privées de guet, l’acte de divorce religieux.

En janvier dernier, Haïm Korsia avait publié une tribune intitulée « Les Juifs de Tsarfat regardent la France comme leur patrie » chargée d’espoir au sujet de la communauté juive française.

Son premier mandat étant largement salué, Haïm Korsia est déjà pressenti pour l’élection 2021.

Ancien aumônier général israélite des armées, Haïm Korsia a été élu après le scandale qui avait provoqué la chute et la démission de son prédécesseur Gilles Bernheim.

Haïm Korsia a depuis intégré l’Académie des sciences morales et politiques dans la section Morale et sociologie.

Son mandat a été vivement marqué par les attentats terroristes de 2015 et par la pandémie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...