Le groupe Elbit achète les Industries militaires israéliennes
Rechercher

Le groupe Elbit achète les Industries militaires israéliennes

L'IMI, dont le processus de privatisation avait débuté en 2013, produit, entre autres, le pistolet-mitrailleur Uzi, le fusil d'assaut Galil, des mitrailleuses et des munitions

Matam situé à l'entrée sud de Haïfa, en Israël, est le plus grand et le plus ancien parc HiTech en Israël. Les bâtiments de Matam à l'avant de l'image sont ceux d'Intel et Elbit Systems (Crédit : Zvi Roger/Municipalité de HaÏfa/Creative Commons SA-3.0)
Matam situé à l'entrée sud de Haïfa, en Israël, est le plus grand et le plus ancien parc HiTech en Israël. Les bâtiments de Matam à l'avant de l'image sont ceux d'Intel et Elbit Systems (Crédit : Zvi Roger/Municipalité de HaÏfa/Creative Commons SA-3.0)

La société privée Elbit, spécialisée dans la défense, a annoncé dimanche avoir terminé le processus d’achat du groupe public des Industries militaires israéliennes (IMI), une vente saluée par le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Outre l’Uzi, considéré comme le pistolet-mitrailleur le plus populaire dans le monde (10 millions d’exemplaires), IMI produit le fusil d’assaut Galil, des mitrailleuses, des munitions, des roquettes, des explosifs, des véhicules blindés ou encore des systèmes de déminage.

Elbit Systems a versé 1,8 milliard de shekels (424 millions d’euros) pour l’acquisition de la compagnie publique, ainsi que 100 millions de shekels supplémentaires (23,5 millions d’euros) à l’Etat du fait des performances de la société, a-t-elle précisé dans un communiqué.

« Aujourd’hui, nous sommes à la fin d’un long et important processus qui a débuté il y a plusieurs années », a déclaré Netanyahu dans un communiqué.

« Cette vente facilitera la progression de l’industrie militaire israélienne, renforcera les capacités technologiques d’Israël, et augmentera les exportations d’armement. Tout cela contribuera directement à l’économie israélienne. »

Elbit Systems devrait installer IMI, actuellement basée dans le centre du pays, dans les régions du Néguev (sud) et en Galilée (nord), offrant des emplois dans ces zones, tout en libérant des terrains pour des logements dans le centre du pays, a ajouté M. Netanyahu.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu prend la parole lors d’une conférence de presse au ministère de la Défense à Tel-Aviv, le 18 novembre 2018. (Crédit : Tomer Neuberg / Flash90)

IMI, dont le processus de privatisation avait débuté en 2013, emploie 3 200 personnes et fournit plusieurs armées dont l’armée israélienne. Le groupe forme également des agents de sécurité et gardes du corps israéliens et étrangers.

« Je suis convaincu que cette acquisition sera bénéfique pour l’économie israélienne, pour les employés et les clients des deux sociétés, ainsi que pour nos actionnaires », s’est félicité le directeur général d’Elbit Systems, Bezhalel Machlis, dans un communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...