Le Hamas revendique l’attentat meurtrier d’Ofra, Israël a tué le tireur présumé
Rechercher

Le Hamas revendique l’attentat meurtrier d’Ofra, Israël a tué le tireur présumé

Le Hamas a déclaré que Salih Barghouti a perpétré l'attentat et le salue comme un "martyr héroïque" ; il a tiré sur une femme enceinte, entraînant la mort de son bébé

Affiche publiée par le Hamas revendiquant l'attentat terroriste du 9 décembre 2108 à Ofra et louant le "martyr" Salih Barghouti, publiée sur le compte Twitter officiel du Hamas, le 12 décembre 2108. (Twitter)
Affiche publiée par le Hamas revendiquant l'attentat terroriste du 9 décembre 2108 à Ofra et louant le "martyr" Salih Barghouti, publiée sur le compte Twitter officiel du Hamas, le 12 décembre 2108. (Twitter)

L’organisation terroriste palestinienne du Hamas a revendiqué jeudi l’attentat meurtrier mené à l’extérieur de l’implantation d’Ofra en début de semaine, affirmant que le suspect abattu par les forces israéliennes quelques heures auparavant était l’un de ses membres.

« Le Hamas annonce avec grande fierté la mort de son martyr Salih Omar Barghouti, l’auteur de l’héroïque opération à Ofra », a écrit l’organisation terroristes sur son compte Twitter officiel jeudi matin

Bien que le Hamas déclare que Barghouti est un de ses membres, il ne dit pas expressément qu’il a orchestré l’attentat.

M. Barghouti est issu d’une famille ayant de nombreux liens terroristes, dont un père et un oncle qui ont été reconnus coupables du meurtre d’un soldat israélien en 1978. L’oncle, Nael Barghouti, est l’un des plus anciens prisonniers palestiniens de l’histoire d’Israël.

Sept personnes ont été blessées lors de l’attaque par balles à partir d’une voiture contre un arrêt de bus à l’extérieur d’Ofra dimanche soir, dont une femme enceinte de 30 semaines qui a été gravement blessée. Le bébé a été mis au monde lors d’une opération d’urgence, mais il est mort mercredi après-midi.

Barghouti, 29 ans, résidant à Kobar, un village près de Ramallah, a été tué mercredi soir après avoir tenté d’attaquer des soldats en échappant à son arrestation et a été tué, selon les services de sécurité du Shin Bet, ajoutant que l’attentat terroriste à Ofra aurait été commis par ce dernier.

Quatre autres personnes soupçonnées d’être impliquées dans l’attaque ont été arrêtées, a déclaré le Shin Bet.

Selon les médias palestiniens, Barghouti a été tué lorsque des soldats ont ouvert le feu sur un taxi qu’il prenait sur une route dans la ville de Surda, un village également près de Ramallah.

Affiche publiée par le Hamas revendiquant l’attentat terroriste du 9 décembre 2108 à Ofra et louant le « martyr » Salih Barghouti, publiée sur le compte Twitter officiel du Hamas, le 12 décembre 2108. (Twitter)

L’annonce de la mort de Barghouti et les arrestations ont eu lieu peu après les funérailles du nouveau-né, et après que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a juré que les militaires allaient arrêter les personnes impliquées dans cet attentat terroriste.

Dans la soirée de mercredi dernier, les soldats ont également perquisitionné une maison appartenant à la famille de Barghouti à Kobar et encerclé un bâtiment à Ramallah, selon des informations palestiniennes.

Des affrontements ont ensuite éclaté entre les soldats et de jeunes Palestiniens près de la maison à Kobar, selon le site Wafa, l’agence de presse officielle de l’AP.

Au cours des affrontements, deux Palestiniens ont été blessés par des tirs à balles réelles, selon Wafa.

Les images diffusées sur les réseaux sociaux montrent un véhicule de Tsahal remorquant une voiture blanche qui semblait correspondre à un véhicule vu sur la vidéo de sécurité de l’attentat terroriste, d’où les coups de feu ont été tirés à l’arrêt de bus à Ofra.

Dans une vidéo de caméra de sécurité montrant l’attaque terroriste, on peut voir une voiture blanche ouvrir le feu en passant devant l’arrêt de bus. Un taxi circulant à côté de la voiture blanche est également soupçonné d’être impliqué dans la fusillade.

Barghouti travaillait pour la compagnie de taxi Rafideen, a déclaré un employé de la compagnie au Times of Israel. La société est basée à Ramallah. Il avait travaillé les trois derniers jours, selon l’employé, qui a demandé à rester anonyme.

Plus tôt, des centaines de personnes en deuil se sont rassemblées au cimetière du mont des Oliviers de Jérusalem mercredi soir pour les funérailles du nouveau-né.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...