Israël en guerre - Jour 145

Rechercher

Le Hamas soumet un cessez-le-feu en 3 étapes sur 135 jours en vue de clore la guerre

La contre-proposition du groupe terroriste palestinien viserait à apaiser les tensions à Gaza pendant quatre mois et demi et à mettre fin à la guerre

Yahya Sinwar, chef du Hamas à Gaza, saluant ses partisans lors d'une réunion avec les dirigeants des factions palestiniennes à son bureau, à Gaza City, le 13 avril 2022. (Crédit : Adel Hana/AP Photo/Dossier)
Yahya Sinwar, chef du Hamas à Gaza, saluant ses partisans lors d'une réunion avec les dirigeants des factions palestiniennes à son bureau, à Gaza City, le 13 avril 2022. (Crédit : Adel Hana/AP Photo/Dossier)

Le groupe terroriste palestinien du Hamas a proposé un plan de cessez-le-feu qui apaiserait les tensions à Gaza pendant quatre mois et demi et mettrait fin à la guerre, en réponse à une proposition envoyée la semaine dernière par des médiateurs qataris et égyptiens et soutenue par les États-Unis et Israël.

Selon une première ébauche de la proposition consultée par Reuters, la contre-proposition du Hamas prévoit trois phases, chacune d’une durée de 45 jours.

Le groupe terroriste échangerait les derniers otages israéliens enlevés le 7 octobre contre des prisonniers palestiniens incarcérés pour atteinte à la sécurité en Israël. La reconstruction de Gaza commencerait, les soldats israéliens se retireraient complètement et les dépouilles seraient échangées.

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken est arrivé dans la nuit de mardi à mercredi en Israël après avoir rencontré les dirigeants des médiateurs que sont le Qatar et l’Égypte, dans le cadre de l’initiative diplomatique la plus importante de la guerre jusqu’à présent, visant à parvenir à une trêve prolongée.

Selon la contre-proposition du Hamas, toutes les femmes otages israéliennes, les hommes de moins de 19 ans, les personnes âgées et les malades seraient libérés au cours de la première phase de 45 jours en échange de la libération des femmes et des enfants palestiniens des prisons israéliennes.

Les otages masculins restants seraient libérés au cours de la deuxième phase, et les restes échangés au cours de la troisième phase. Au terme de la dernière phase, le Hamas s’attend à ce que les deux parties soient parvenues à un accord sur la fin de la guerre.

Le groupe terroriste, qui gouverne la bande de Gaza, a indiqué dans un avenant à la proposition qu’il souhaitait la libération de 1 500 prisonniers, dont un tiers serait choisi sur une liste de Palestiniens condamnés à la perpétuité par Israël.

La trêve permettrait également d’accroître l’acheminement de nourriture et d’autres formes d’aide aux civils de Gaza, le Hamas réclamant l’envoi de 500 camions par jour.

Citant des sources anonymes, Sky News Arabia a rapporté que le Qatar aurait dit au Hamas qu’Israël accepterait la libération de 3 000 à 5 000 prisonniers palestiniens, que le Hamas pourrait choisir, dans le cadre d’un accord de libération d’otages.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a toujours affirmé qu’Israël ne libérerait pas des milliers de terroristes dans le cadre d’un accord.

Sky News indique également que le Qatar tente d’assouplir les exigences du Hamas en matière de cessez-le-feu et de retrait des forces israéliennes, dans l’espoir de les remplacer par un engagement à pousser Israël à retirer ses forces.

Selon le reportage, le Qatar a également proposé le retour des habitants déplacés de Gaza dans leurs foyers, la construction de nouveaux camps de réfugiés de meilleure qualité et le renouvellement des services d’approvisionnement en eau et d’évacuation des eaux usées.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.