Le Hezbollah affirme avoir envoyé un drone non-détecté en Israël
Rechercher

Le Hezbollah affirme avoir envoyé un drone non-détecté en Israël

Le groupe terroriste libanais a diffusé des images aériennes qui montreraient des structures militaires, ajoutant qu'elles ont été tournées au mois d'octobre ; Israël reste muet

Capture d'écran d'une vidéo du Hezbollah diffusée sur la chaîne al-Manar du groupe terroriste, le 4 décembre 2020, montrant une base militaire israélienne qui aurait été filmée par un drone envoyé en Israël. (Capture d'écran)
Capture d'écran d'une vidéo du Hezbollah diffusée sur la chaîne al-Manar du groupe terroriste, le 4 décembre 2020, montrant une base militaire israélienne qui aurait été filmée par un drone envoyé en Israël. (Capture d'écran)

Le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah a affirmé, vendredi, avoir envoyé un drone survoler le territoire israélien. Il aurait réussi à filmer deux bases de l’armée situées à proximité de la frontière.

La chaîne de télévision du Hezbollah, al-Manar, a indiqué que la vidéo a été tournée pendant l’entraînement baptisé « Flèche mortelle » qui avait été organisé par l’armée israélienne au mois d’octobre et qui a notamment compris la simulation d’une guerre contre le groupe terroriste.

Le drone est revenu au Liban sans se faire détecter, a déclaré le Hezbollah.

Les bases identifiées dans la vidéo semblent être le camp Biranit, près de la frontière, et un avant-poste militaire dans le secteur du mont Dov.

L’armée israélienne n’a commenté ni la vidéo, ni les déclarations faites par le Hezbollah au sujet du drone.

Le mois dernier, les militaires avaient fait savoir qu’ils avaient abattu un drone du Hezbollah après son entrée dans l’espace aérien israélien. Ils avaient indiqué avoir suivi le drone « pendant la totalité de l’incident » et précisé que ce dernier n’avait pas posé de danger aux soldats ou aux communautés avoisinantes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...