Rechercher

Le Jihad islamique palestinien tire sur une implantation, endommageant une maison

L'armée recherche les suspects de la dernière attaque contre l'implantation de Shaked, à 10 kilomètres à l'ouest de Jenin, dans le nord de la Cisjordanie

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Dommages causés à une maison dans l'implantation de Shaked, suite à une apparente attaque par balles, en Cisjordanie, le 23 décembre 2022. (Autorisation)
Dommages causés à une maison dans l'implantation de Shaked, suite à une apparente attaque par balles, en Cisjordanie, le 23 décembre 2022. (Autorisation)

Des hommes armés palestiniens ont tiré en rafale vendredi soir sur une implantation du nord de la Cisjordanie, selon l’armée.

Les images de la scène ont montré de légers dommages causés à une maison dans l’implantation de Shaked, qui est située près de la barrière de sécurité, à environ 10 kilomètres à l’ouest de la ville palestinienne de Jénine, bastion du terrorisme palestinien.

Une branche locale du groupe terroriste du Jihad islamique palestinien a revendiqué l’attaque, sans fournir de preuves.

Tsahal a déclaré qu’une maison a été endommagée dans la fusillade. Aucun blessé n’a été signalé.

L’armée israélienne a déclaré que des troupes avaient été envoyées dans la zone pour rechercher les suspects, qui ont fui les lieux. Les balles ont été tirées depuis l’extérieur de l’implantation.

L’implantation a récemment été prise pour cible à plusieurs reprises.

Ces derniers mois, des tireurs palestiniens ont pris pour cible à plusieurs reprises des postes militaires, des troupes opérant le long de la barrière de sécurité en Cisjordanie, des implantations israéliennes et des civils sur les routes.

Ces attaques ont eu lieu dans le cadre d’une offensive antiterroriste israélienne principalement axée sur le nord de la Cisjordanie pour faire face à une série d’attaques palestiniennes qui ont fait 31 morts en Israël et en Cisjordanie depuis le début de l’année.

L’opération a permis de procéder à plus de 2 500 arrestations lors de raids quasi quotidiens, mais a également fait plus de 170 morts parmi les Palestiniens, essentiellement lors d’attaques ou d’affrontements avec les forces de sécurité.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.