Le Kinneret a atteint début septembre son plus haut niveau en 27 ans
Rechercher

Le Kinneret a atteint début septembre son plus haut niveau en 27 ans

Depuis mardi, le lac d'eau douce se trouve à seulement 209,535 mètres sous le niveau de la mer, son niveau le plus élevé depuis 1993

La mer de Galilée vue de la promenade de Tibériade, le 18 mars 2019. (David Cohen/Flash90)
La mer de Galilée vue de la promenade de Tibériade, le 18 mars 2019. (David Cohen/Flash90)

Selon les données publiées jeudi par l’Autorité israélienne de l’eau, le niveau du Kinneret, aussi appelé lac de Tibériade ou mer de Galilée, a atteint son plus haut niveau depuis 27 ans début septembre, à 209,535 mètres en dessous du niveau de la mer. C’est le niveau le plus élevé depuis 1993, lorsque le niveau de l’eau a atteint 209,33 mètres en dessous du niveau de la mer pendant la même période.

Le niveau maximum de la mer de Galilée est de 208,8 mètres en dessous du niveau de la mer (73,5 centimètres au-dessus du niveau actuel). C’est ce qui est appellé la ligne rouge supérieure, au-dessus de laquelle la masse d’eau risque de déborder.

Pas plus tard qu’en 2018, l’Autorité de l’eau a averti que le lac s’asséchait en raison de faibles précipitations et s’approchait de la « ligne noire », en dessous de laquelle la qualité de l’eau risquait de commencer à se détériorer à cause du limon et d’autres problèmes.

Cependant, jusqu’en mars de cette année, les précipitations ont été si abondantes que le niveau d’eau y a monté de 2,63 mètres depuis janvier.

Une voiture qui a été emportée dans les inondations du ruisseau Dalia, dans le nord d’Israël, le 5 janvier 2020, et retrouvée le 6 janvier à côté du corps du conducteur. (Police israélienne)

Si l’eau s’approche de la ligne rouge supérieure, les autorités ouvriront le barrage du Kibboutz Degania, au sud du lac, pour permettre à l’eau de se déverser dans le Jourdain.

Les pluies torrentielles qui se sont abattues sur le nord d’Israël au début de l’année ont battu des records vieux de plusieurs décennies.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...