Le meurtre de Soleimani et la « vengeance » de l’Iran dans une vidéo d’animation
Rechercher

Le meurtre de Soleimani et la « vengeance » de l’Iran dans une vidéo d’animation

Le clip dépeint les derniers moments de l'assassinat du général par un drone américain, les protestations de masse qui ont suivi et le tir de missiles contre une base américaine

Qassem Soleimani quelques moments avant son assassinat par un drone américain mis en scène dans un film d'animation iranien. (Autorisation : MEMRI)
Qassem Soleimani quelques moments avant son assassinat par un drone américain mis en scène dans un film d'animation iranien. (Autorisation : MEMRI)

Une vidéo d’animation iranienne diffusée par l’agence de presse Fars et intitulée « Sévère vengeance » dépeint le meurtre du général Qassem Soleimani et l’attaque de missiles iraniens qui s’en est suivie sur une base aérienne américaine en Irak.

Le clip, diffusé le 11 février, montre Soleimani arrivant à l’aéroport international de Bagdad et partant en voiture quelques instants avant son assassinat par un drone américain début janvier.

Sur une musique mélodramatique, on voit un Soleimani stoïque fermant les yeux quelques instants avant que son véhicule ne soit frappé par trois missiles, semblant ainsi accepter son sort.

La vidéo dépeint ensuite les manifestations de masse en Iran en l’honneur de l’ancien commandant de la force d’élite Al-Qods des Gardiens de la Révolution.

On voit les troupes iraniennes planifier leur vengeance, avec des missiles lancés sur les forces américaines à la base aérienne d’Ayn al-Asad en Irak et la destruction de bâtiments pendant la fuite des soldats. Un missile anéantit un drone dans un hangar – apparemment le même que celui qui a servi à abattre Soleimani.

Les États-Unis avaient d’abord déclaré qu’aucun soldat n’avait souffert de l’attaque iranienne, mais il a été rapporté depuis que plus de 100 soldats avaient été diagnostiqués avec des lésions cérébrales post-traumatiques. La majorité d’entre eux ont repris le service.

La vidéo se termine par la voix du guide suprême iranien Ali Khamenei qui dit que l’Amérique a reçu « une gifle » et que la « présence corruptrice des États-Unis dans la région doit prendre fin ».

Une traduction en anglais de la vidéo a été mise à disposition par le Middle East Media Research Institute (MEMRI).

Après l’assassinat de Soleimani, Fars a diffusé une autre vidéo qui mettait en scène une attaque fictive contre la Maison Blanche pour venger sa mort et montrait celles du président américain Donald Trump et du premier ministre israélien Benjamin Netanyahu par un commando iranien.

Bien que certains responsables iraniens aient menacé de nouvelles attaques, le ministre des affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a tweeté après le tir de barrage que le pays avait « pris des mesures proportionnées en matière d’autodéfense ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...