Le nouveau casque de ‘réalité fusionnée’ est doté de la technologie ‘made in Israël’
Rechercher

Le nouveau casque de ‘réalité fusionnée’ est doté de la technologie ‘made in Israël’

Project Alloy vous permet de vous mouvoir dans la réalité virtuelle sans vous cogner sur des objets du vrai monde

Craig Raymond d'Intel en train de présenter le casque de réalité virtuelle Projet Alloy au PDG d'Intel Brian Krzanich (à gauche) à l'Intel Developer Forum 2016 à San Francisco, le mardi 16 août 2016 (Crédit : Intel Corporation)
Craig Raymond d'Intel en train de présenter le casque de réalité virtuelle Projet Alloy au PDG d'Intel Brian Krzanich (à gauche) à l'Intel Developer Forum 2016 à San Francisco, le mardi 16 août 2016 (Crédit : Intel Corporation)

La technologie israélienne a rayonné au Developer Forum, la conférence annuelle d’Intel, à San Francisco mardi quand la société a dévoilé son projet alliant un nouveau système de réalité virtuelle / augmentée, connu sous le nom de code Project Alloy.

Le système a été présenté par le PDG d’Intel, Brian Krzanich, dans son discours lors de l’événement comme étant un « tout en un, une solution de réalité virtuelle autonome fabriquée à partir de rien ».

Avec le nouveau produit, Intel a introduit un nouveau terme : la « réalité fusionnée », et c’est à ce moment là que la partie israélienne du Project Alloy intervient. Alors que la plupart des systèmes de réalité virtuelle sont, aujourd’hui, totalement immersives, ce qui signifie que vous pouvez vous « perdre » dans le monde virtuel, Alloy permet aux utilisateurs d’intégrer des éléments du monde réel à l’expérience de la réalité virtuelle.

« Grâce à la réalité fusionnée, vous pouvez voir vos mains, voir vos amis… voir le mur, dans lequel vous êtes sur le point de rentrer », selon Intel. « Non seulement vous pouvez voir ces éléments du monde réel, mais vous pouvez utiliser vos mains pour interagir avec les éléments de votre monde virtuel, c’est la fusion des réalités ».

Alloy arrive à faire cela grâce à la technologie RealSense d’Intel, une version informatique de pointe basée sur la gestuelle qui permet aux utilisateurs d’interagir avec l’appareil photo et les ordinateurs, par exemple, en leur permettant de changer de chaîne en déplaçant leurs doigts en l’air.

Développé en grande partie à Haïfa dans les laboratoires de recherche d’Intel, RealSense voit la distance entre les objets et sépare les objets des couches de fond derrière eux. Ces données visuelles fournissent une meilleure reconnaissance des objets, faciale et des gestes qu’un appareil photo traditionnel, selon la société, et crée une interface sans contact qui répond au mouvement de la main, du bras, et de la tête, ainsi que les expressions faciales.

RealSense est au cœur du système auto-contenue de réalité augmentée / réalité virtuelle d’Alloy – le premier « fonctionne sans cordons embêtants qui pendent de votre casque de réalité virtuelle qui les connectent à l’ordinateur », selon Intel. D’autres systèmes populaires de réalité vituelle, comme Oculus Rift, sont attachés à un PC, ce qui rend leur véritable déploiement dans une vraie réalité augmentée ou virtuelle limitée.

Le dispositif d’Alloy monté sur casque (HMD) de RealSense permet aux utilisateurs de se déplacer avec le casque mais comporte également la détection de collision et d’évitement, ce qui permet aux utilisateurs d’utiliser le mouvement physique pour explorer un espace virtuel.

« La réalité fusionnée d’Alloy est rendue possible par les caméras RealSense d’Intel attachées au casque et ne dépend pas de la mise en place de capteurs ou de caméras extérieures autour de la salle », a déclaré la société.

Bien qu’il appartienne maintenant au monde, RealSense est un sabra dans son coeur, selon l’ingénieur Intel, Igal Iancu. « Israël est une plaque tournante de l’innovation dans l’industrie de la vision, le développement de la puce et la technologie 3D. Israël est le lieu naturel pour le développement de RealSense, qui combine le matériel et le logiciel pour intégrer les sens humains aux appareils personnels, afin qu’ils puissent découvrir le monde comme nous le faisons ».

Alloy, a expliqué Krzanich, fait exactement cela. « Nous pouvons amener le monde virtuel dans le monde réel. Vous pouvez interagir avec le monde virtuel. Nous croyons que les capacités qu’Alloy introduit sont vraiment importantes », a-t-il ajouté dans son discours.

« La plate-forme d’Alloy redéfinit complètement ce qui est possible dans une plate-forme tout-en-un de réalité virtuelle ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...