Le nouveau maire musulman de Londres envisage un voyage à Tel Aviv
Rechercher

Le nouveau maire musulman de Londres envisage un voyage à Tel Aviv

Dans un entretien exclusif avec le “Jewish News”, Sadiq Khan dit que bien que certains, musulmans et juifs, n’apprécient pas cette perspective, il construira des ponts

Le nouveau maire de Londres, Sadiq Khan, a envisagé la possibilité de mener une délégation commerciale en Israël, et a souligné le besoin d’améliorer les relations entre juifs et musulmans à Londres, pendant un entretien avec le nouveau partenaire britannique du Times of Israël, le Jewish News.

Khan, le premier musulman à la tête d’une capitale occidentale, a fait ces remarques le jour même où il a assisté à une cérémonie du Jour du souvenir de l’Holocauste, son premier acte officiel depuis qu’il a débuté son mandat samedi.

« Il faut avouer que je n’ai pas encore eu mon premier lundi au travail, j’ai dormi six heures depuis mercredi. Mais je suis impatient de montrer que je suis le maire le plus pro-entreprises que nous ayons jamais eu et que cela signifie aller en missions commerciales, y compris à Tel Aviv », a-t-il déclaré pendant l’entretien de dimanche.

Quant à savoir quand exactement il se rendrait en Israël, Khan a déclaré : « Il lui a fallu sept ans pour y aller », a-t-il dit en faisant référence à Boris Johnson, son prédécesseur.

Khan a déclaré qu’il reconnaissait que certaines personnes dans la capitale – des juifs et des musulmans – s’opposeraient à son dévouement à la tolérance et à la coexistence.

Le nouveau maire de Londres, Sadiq Khan, pendant une conférence de presse à la suite de sa victoire électorale au City Hall, dans le centre de Londres, le 7 mai 2016. (Crédit : AFP/Leon Neal)
Le nouveau maire de Londres, Sadiq Khan, pendant une conférence de presse à la suite de sa victoire électorale au City Hall, dans le centre de Londres, le 7 mai 2016. (Crédit : AFP/Leon Neal)

« Nous devons accepter qu’il y a des personnes qui disent qu’ils sont musulmans, [et] des personnes de confession juive, qui n’aiment pas le fait que je sois ici. Que je sois assis à côté du grand rabbin », a-t-il déclaré pendant la cérémonie du souvenir de l’Holocauste.

« Mon message à ces personnes est que nous vivons dans la meilleure ville du monde et que nous devons nous entendre. Je suis le maire de Londres, la ville la plus diverse du monde et je serai le maire de tout le monde. Aucun traitement préférentiel, mais j’ai le rôle de construire des ponts. Ma cérémonie d’investiture a été délibérément choisie pour montrer le genre de maire que je serai et j’ai commencé de la même manière que j’ai l’intention de continuer », a déclaré Khan.

Il a ajouté que c’était un « privilège » de rencontrer des survivants de l’Holocauste.

Le nouveau maire de Londres, Sadiq Khan, avec un survivant de l'Holocauste, Harry Fleming, pendant une cérémonie de commémoration pour Yom HaShoah, à Barnet, dans le nord de Londres, le 8 mai 2016. (Crédit : AFP PHOTO / LEON NEAL)
Le nouveau maire de Londres, Sadiq Khan, avec un survivant de l’Holocauste, Harry Fleming, pendant une cérémonie de commémoration pour Yom HaShoah, à Barnet, dans le nord de Londres, le 8 mai 2016. (Crédit : AFP PHOTO / LEON NEAL)

Khan avait précédemment été impliqué dans deux organisations, Coexistence Trust et Alif Aleph, qui se consacrent à l’amélioration des relations judéo-musulmanes.

« Il y a beaucoup de projets merveilleux en cours, a-t-il déclaré. Il y a tant que nous pouvons faire. L’une de mes critiques des maires précédents est qu’ils ne comprenaient pas le pouvoir du maire ; ce n’est pas simplement le pouvoir qui vous est donné par le Parlement, c’est aussi une chaire de persuasion, et je compte utiliser les pouvoirs que j’ai pour changer notre ville pour le mieux. »

Khan a également parlé des récents scandales d’antisémitisme qui ont secoué le parti Travailliste ces dernières semaines, parlant de « marque de la honte ».

De multiples officiels du parti, dans tout le Royaume-Uni, ont été suspendus pour des déclarations antisémites et anti-sionistes.

Ken Livingstone dénonce Israël pendant un entretien, le 4 mai 2016. (Crédit : capture d'écran MEMRI)
Ken Livingstone dénonce Israël pendant un entretien, le 4 mai 2016. (Crédit : capture d’écran MEMRI)

Le dernier maire travailliste de Londres, Ken Livingstone, a été suspendu le mois dernier après avoir affirmé qu’Adolf Hitler avait soutenu le sionisme.

Livingstone a répété cette déclaration et mercredi, à la veille de l’élection de Khan, Livingstone avait déclaré que la création d’Israël avait été une grande « catastrophe ».

« L’histoire de ma famille, de l’arrivée de mon père dans les années 1960 – pas de noir, pas d’Irlandais, pas de chien – dans la ville qu’il avait choisi comme foyer et qui a élu son fils maire de Londres, montre les progrès que nous avons fait. Je suis optimiste », a déclaré Khan.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...