Le prince d’Abou Dhabi assure la casheroute à la délégation israélienne
Rechercher
C'EST UNE INITIATIVE ÉMANANT À 100 % DES ÉMIRATS ARABES UNIS

Le prince d’Abou Dhabi assure la casheroute à la délégation israélienne

Le bureau de Mohamed ben Zayed a insisté pour apporter de la nourriture casher fraîchement préparée à la délégation, la livraison bénéficiant même d'une escorte royale

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le buffet casher fourni par le bureau du prince héritier Mohamed ben Zayed à la délégation israélienne à Abu Dhabi, le 29 juin 2021. (Crédit : Lazar Berman / The Times of Israel)
Le buffet casher fourni par le bureau du prince héritier Mohamed ben Zayed à la délégation israélienne à Abu Dhabi, le 29 juin 2021. (Crédit : Lazar Berman / The Times of Israel)

Lorsque les membres pratiquants de la délégation israélienne du ministre des Affaires étrangères Yair Lapid sont allés déjeuner dans leur hôtel d’Abou Dhabi mardi, ils s’attendaient au même type de nourriture qu’ils reçoivent habituellement lors de ce type d’événements.

Il s’agit généralement de repas contenus dans des emballages plastiques bien moins appétissants que ceux dont jouissent leurs collègues laïcs.

Mais lors de la visite historique de deux jours de Lapid aux Émirats arabes unis, il y avait un vaste buffet de salades casher, de poisson, de poulet, de viande et de desserts, tous fournis par une source improbable – le puissant prince héritier d’Abou Dhabi, Mohamed ben Zayed, également connu sous son acronyme MBZ.

Le rabbin des Émirats arabes unis Levi Duchman explique avoir été contacté par le club des officiers de l’armée des Émirats arabes unis, sur instruction du bureau du prince héritier. Ils ont expliqué au rabbin Habad né aux États-Unis qu’une délégation israélienne venait et qu’ils devaient préparer de la nourriture casher pour cela.

Duchman a envoyé l’un de ses mashgichim, ou superviseurs de la casheroute, pour ouvrir la cuisine du club militaire et superviser la préparation de la nourriture.

« C’est une initiative émanant à 100 % des Émirats arabes unis, qui voulaient s’assurer que s’il y avait des membres de la délégation qui respectent la casheroute, ils devaient bénéficier de la meilleure qualité de nourriture casher », a déclaré Duchman au Times of Israel.

La plupart des aliments casher étaient d’origine locale. Les poulets ont été rituellement abattus par le frère de Duchman, Mendel, un shohet de la ville émiratie d’Al-Ain.

Le buffet casher fourni par le bureau du prince héritier Mohamed ben Zayed à la délégation israélienne à Abou Dhabi, le 29 juin 2021. (Crédit : Lazar Berman / The Times of Israel)

Le personnel de Ben Zayed était tellement déterminé à fournir la nourriture casher que le camion transportant la nourriture du club des officiers à l’hôtel était accompagné d’un convoi de jeeps du bureau du prince héritier. Ils ont conduit derrière le camion, s’assurant que personne n’altère l’intégrité de la nourriture.

Cette anecdote est très représentative de la façon dont les autorités émiraties abordent les rituels juifs, a déclaré Duchman.

Un touriste israélien est récemment décédé pendant son sommeil dans une chambre d’hôtel du centre-ville de Dubaï. La police n’a pas touché le corps jusqu’à l’arrivée de Duchman et de la société funéraire juive, et les autorités ont fait leur possible pour rapatrier le corps en Israël dans les 48 heures.

« Le gouvernement a fait preuve d’un immense respect envers toutes les personnes impliquées dans le rituel », a souligné Duchman.

Le rabbin Levi Duchman (à droite), rabbin Habad aux Émirats arabes unis, et Zvi Kogan (à gauche), qui supervise les cuisines casher aux Émirats arabes unis, le 29 juin 2021. (Crédit : Lazar Berman / The Times of Israel)

De même, les mariages célébrés par des rabbins sont automatiquement enregistrés par les autorités des Émirats arabes unis en tant que mariages civils valides.

L’une des cuisines du club des officiers de l’Armée, certifiée par l’agence des Émirats pour la certification casher de Duchman, est devenue casher juste après les accords d’Abraham en septembre 2020.

Quelques jours avant la signature du traité de paix entre Israël et les Émirats arabes unis, les autorités locales d’Abou Dhabi ont demandé à tous les hôtels de la ville de préparer des plats casher.

Dans un message écrit adressé aux directeurs de tous les hôtels de la capitale émiratie, le ministère de la Culture et du Tourisme a cité son engagement à servir « tous les visiteurs et touristes de l’émirat d’Abou Dhabi ». Par conséquent, « il est conseillé à tous les établissements hôteliers d’inclure des options de restauration casher dans les menus du room-service et à tous les points de vente d’aliments et de boissons de leurs établissements ».

Tous les hôtels sont invités à « rechercher une certification casher pour la gestion des repas casher » ; à « désigner une zone dans toutes les cuisines pour la préparation des aliments casher » ; et à « étiqueter les éléments casher du menu avec un label ou référence clair et visible avec un symbole reconnaissable qui indique “casher”, conformément à la certification acquise. »

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid (à gauche) et le rabbin Habad Levi Duchman installent une mezouza lors de l’inauguration de l’ambassade d’Israël à Abou Dhabi, le 29 juin 2021. (Crédit : Shlomi Amsalem / GPO)

La ville compte environ 160 hôtels et résidences hôtelières.

« Certains hôtels construiront leur propre cuisine, tandis que d’autres feront juste la formation et utiliseront des traiteurs tiers », a affirmé Duchman, qui anime des sessions expliquant les lois de la casheroute et la gestion des événements casher.

Elli Kriel, propriétaire de la première entreprise de restauration casher des Émirats arabes unis, a salué la décision d’Abou Dhabi.

« Les Émirats arabes unis sont déjà connus pour leur excellent service et leurs normes de production alimentaire, c’est la garantie qu’ils seront étendus aux voyageurs casher », a-t-elle déclaré.

Elli’s Kosher Kitchen, son entreprise basée à Dubaï, était responsable de la nourriture servie aux journalistes israéliens et à certains membres d’une délégation conjointe américano-israélienne à Abou Dhabi en 2020.

Il existe plus d’une douzaine d’hôtels émiratis avec des cuisines casher, notamment des hôtels cinq étoiles célèbres comme l’Emirates Palace et le St. Regis Saadiyat Island.

« Ils veulent s’assurer que si un Juif vient et a besoin d’un régime spécial, sa nourriture doit être correctement préparée de la meilleure façon possible », a déclaré Duchman.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...