Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane en France les 9 et 10 avril
Rechercher

Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane en France les 9 et 10 avril

La visite aura pour but de nouer un "nouveau partenariat stratégique franco-saoudien", a indiqué l'Elysée

Le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman assiste à une réunion avec le patriarche chrétien maronite du Liban le 14 novembre 2017 à Riyad (Crédit : AFP / Fayez Nureldine)
Le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman assiste à une réunion avec le patriarche chrétien maronite du Liban le 14 novembre 2017 à Riyad (Crédit : AFP / Fayez Nureldine)

Le prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed ben Salmane viendra en visite officielle en France les 9 et 10 avril et dînera avec le président Emmanuel Macron mardi soir, afin de nouer un « nouveau partenariat stratégique franco-saoudien », a indiqué l’Elysée jeudi.

« Nous souhaitons un nouvelle coopération, moins axée sur des contrats ponctuels et davantage sur des investissements d’avenir, notamment dans le numérique et les énergies renouvelables, avec une vision commune », a précisé la présidence française.

Les deux dirigeants évoqueront également les crises régionales, la stabilité dans la région et la lutte contre le terrorisme.

Au cours de cette visite, le prince, nouvel homme-clé du Moyen-Orient, se rendra notamment à la Station F, gigantesque incubateur de start-up installé dans le sud de Paris.

Avant sa visite officielle qui démarre lundi, son déplacement en France débute par une partie privée, a indiqué l’Elysée sans divulguer d’autre détail.

Paris et Ryad coopéreront aussi pour la mise en valeur du site archéologique de Madaïn Saleh.

Emmanuel Macron et « MBS » s’étaient déjà rencontrés à l’aéroport de Ryad au moment de la visite du président français à Abu Dhabi, qui avait fait un crochet en Arabie saoudite en pleine crise liée au départ du Premier ministre libanais Saad Hariri. 

Le président français Emmanuel Macron et le Premier ministre libanais Saad Hariri durant une conférence de presse au palais de l’Elysée, le 1er septembre 2017.(Crédit : AFP/Ludovic MARIN)

L’Elysée n’attend pas de signature de contrats à cette occasion et insiste plutôt sur l’importance de cette « nouvelle vision » du partenariat avec l’Arabie saoudite.

Interrogé sur la brièveté de la visite de MBS, qui a passé trois semaines aux Etats-Unis (17 fois la France), l’Elysée indique ne « pas être du tout déçu car la France fait partie de ses premières visites ».

Le prince héritier avait également effectué une visite de trois jours au Royaume-Uni début mars.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...