Israël en guerre - Jour 192

Rechercher

Le roi de Jordanie met en garde contre la poursuite de la guerre pendant le ramadan

Les négociations en vue d'une nouvelle trêve ont repris dimanche à Doha mais le Premier ministre Benjamin Netanyahu, a souligné qu'un accord n'empêcherait pas une offensive à Rafah

Le roi Abdallah II de Jordanie donne une conférence de presse conjointe avec le chancelier allemand Olaf Scholz après une réunion à la Chancellerie à Berlin, Allemagne, le 17 octobre 2023. (Crédit : Tobias SCHWARZ / AFP)
Le roi Abdallah II de Jordanie donne une conférence de presse conjointe avec le chancelier allemand Olaf Scholz après une réunion à la Chancellerie à Berlin, Allemagne, le 17 octobre 2023. (Crédit : Tobias SCHWARZ / AFP)

Le roi Abdallah II de Jordanie a mis en garde dimanche contre une guerre régionale plus large si Israël poursuit sa campagne militaire dans la bande de Gaza pendant le ramadan, mois saint des musulmans qui doit débuter le 10 ou 11 mars.

Lors d’une réunion à Amman avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, le roi de Jordanie a estimé que « la poursuite de la guerre contre Gaza pendant le mois sacré du ramadan » ferait grandir « la menace d’une extension du conflit », selon l’agence officielle jordanienne Petra.

La guerre à Gaza a éclaté lorsque le Hamas a envoyé 3 000 terroristes armés en Israël, le 7 octobre, pour mener une attaque brutale au cours de laquelle ils ont tué près de 1 200 personnes. Les terroristes ont également pris en otage 253 personnes, pour la plupart des civils, et les ont emmenées à Gaza. Israël a réagi en lançant une campagne militaire dont l’objectif vise à détruire le Hamas, à l’écarter du pouvoir à Gaza et à libérer les otages.

130 otages – dont 31 seraient morts – y sont encore retenus après la libération d’une centaine lors d’une trêve fin novembre, en échange de prisonniers palestiniens.

Plus de 29 000 personnes seraient mortes à Gaza depuis le début de la guerre, selon le ministère de la Santé dirigé par les terroristes du Hamas. Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza.

L’armée israélienne affirme avoir tué plus de 12 000 membres du groupe terroriste à Gaza, en plus d’un millier de terroristes à l’intérieur d’Israël le 7 octobre.

Israël a prévenu que si le Hamas ne libérait pas tous les otages avant le début du ramadan, il poursuivrait les combats pendant le mois saint, notamment à Rafah (sud), le long de la frontière égyptienne, où sont massés près de 1,5 million de civils, la plupart déplacés par la guerre.

Les négociations en vue d’une nouvelle trêve ont repris dimanche à Doha, selon une télévision proche du renseignement égyptien, mais le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a souligné qu’elle n’empêcherait pas une offensive à Rafah.

Lors d’une interview à la chaîne américaine CBS, le dirigeant a assuré qu’avec une opération d’envergure dans cette ville, Israël ne serait qu' »à quelques semaines » d’une « victoire totale » contre le Hamas.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.