Rechercher

Le skieur israélien Szollos surprend avec une 6e place aux JO d’hiver

Après la meilleure performance jamais réalisée par Israël, l'athlète déclare : "C'est un honneur d'être ici, de représenter Israël, et je suis vraiment, vraiment heureux"

Barnabas Szollos, d'Israël, célèbre après avoir terminé la descente du slalom du combiné masculin aux Jeux olympiques d'hiver de 2022, le 10 février 2022, dans le quartier de Yanqing à Pékin. (AP Photo/Luca Bruno)
Barnabas Szollos, d'Israël, célèbre après avoir terminé la descente du slalom du combiné masculin aux Jeux olympiques d'hiver de 2022, le 10 février 2022, dans le quartier de Yanqing à Pékin. (AP Photo/Luca Bruno)

Barnabas Szollos a terminé à la sixième place au classement général du combiné alpin homme des Jeux olympiques d’hiver de Pékin 2022, jeudi, réalisant ainsi le meilleur résultat olympique jamais obtenu par Israël en ski.

Szollos, skieur d’origine hongroise représentant Israël pour ses débuts olympiques, a terminé à une remarquable deuxième place dans la partie slalom de l’épreuve, et à la 11e place dans la partie descente, ce qui lui a valu une sixième place au classement général avec un temps de 1:45.04.

L’or du combiné alpin est allé à l’Autrichien Johannes Strolz, qui a terminé en 1:43.87, l’argent a été remporté par le Norvégien Aleksander Aamodt Kilde et le bronze par le Canadien James Crawford.

« C’était une très bonne course, et j’y ai pris beaucoup de plaisir », a déclaré Szollos dans un message vidéo aux journalistes après l’événement. « Se classer sixième est une sensation incroyable et je suis vraiment heureux… C’est un honneur d’être ici, de représenter Israël, et je suis vraiment, vraiment heureux. »

Avant les Jeux, le chef de la délégation israélienne aux Jeux olympiques d’hiver, Yaniv Ashkenazi, a déclaré que ce serait « un exploit particulièrement impressionant » si Szollos terminait ses courses dans la première moitié du classement des athlètes.

Le combiné alpin était la troisième épreuve olympique de Szollos, qui avait terminé 30e au classement général de la descente et du Super-G masculins. Dimanche, il devrait participer au slalom géant et mercredi au slalom.

L’Israélienne Noa Szollos participe à la première manche du slalom géant féminin lors des Jeux Olympiques d’hiver de Pékin 2022 au Centre national de ski alpin de Yanqing à Yanqing le 7 février 2022. (Crédit : Jeff PACHOUD / AFP)

Sa sixième place au combiné alpin le place à égalité avec les patineurs Galit Chait et Sergei Sakhnovski, qui se sont classés sixièmes en patinage artistique lors des Jeux de 2002 à Salt Lake City. Galit Chait est aujourd’hui l’entraîneur principal et la chorégraphe des patineurs artistiques de l’équipe nationale israélienne.

La petite sœur de Barnabas, Noa Szollos, qui fait également ses débuts olympiques aux Jeux, a participé au slalom féminin mercredi et a terminé à la 41e place. Ce résultat est une amélioration par rapport à sa performance en slalom géant lundi, où elle avait fait une chute lors de sa deuxième manche et avait été disqualifiée.

Noa et Barnabas Szollos (Amit Shisel/Israel Olympic Committee)

Il lui reste une épreuve – le Super-G – qui aura lieu vendredi.

Mercredi, le patineur de vitesse israélien Vladislav Bykanov est arrivé en demi-finale de l’épreuve du 1 500 m sur piste courte, mais ne s’est pas qualifié pour la finale, terminant 17e au classement général. Il participera au tour de qualification pour sa dernière épreuve, le 500 m, vendredi.

Mardi, le patineur artistique israélien Alexei Bychenko a fait une chute lors de son programme court, se classant 26e et ne se qualifiant pas pour le programme libre, mettant ainsi fin à sa troisième participation aux Jeux olympiques.

Alexei Bychenko, d’Israël, participe à la compétition de patinage artistique du programme court masculin aux Jeux olympiques d’hiver de 2022, le 8 février 2022, à Pékin. (AP Photo/Natacha Pisarenko)

Les patineurs artistiques en couple Hailey Kops et Evgeni Krasnopolski ne fouleront la glace que vendredi prochain.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...