Le soldat de l’unité d’élite blessé toujours entre la vie et la mort
Rechercher

Le soldat de l’unité d’élite blessé toujours entre la vie et la mort

L'hôpital a indiqué que le soldat de l'unité Duvdevani est toujours dans un état critique en soins intensifs ; le ministre de la Défense a juré d'attraper l'attaquant "mort ou vif"

Des soldats israéliens ripostent aux émeutiers palestiniens du camp de réfugiés d'Al-fawwar, près de Hébron dans le sud de la Cisjordanie, le 31 décembre 2017. (Wisam Hashlamoun/Flash90)
Des soldats israéliens ripostent aux émeutiers palestiniens du camp de réfugiés d'Al-fawwar, près de Hébron dans le sud de la Cisjordanie, le 31 décembre 2017. (Wisam Hashlamoun/Flash90)

Les médecins ont indiqué vendredi matin que le soldat touché à la tête par une plaque de marbre était toujours entre la vie et la mort.

La plaque de marbre a été lancée depuis troisième étage d’un immeuble pendant un raid jeudi matin, dans le camp de réfugiés d’al-Amari près de Ramallah, a indiqué l’armée.

Le soldat a été touché à la tête et a été transféré à l’hôpital Ein Kerem de Jérusalem dans un état critique. Il est toujours placé sous sédatif et branché à un respirateur, selon l’unité de soins intensifs.

Jeudi, l’armée a révélé que les soldats étaient en mission pour arrêter les membres d’une cellule terroriste, auteurs de fusillades. L’un des membres de la cellule a été arrêté au cours du raid et deux autres ont été arrêtés plus tard dans la journée, selon l’armée. Le raid a été mené sur la base de renseignements obtenus en collaboration avec l’agence de sécurité du Shin Bet.

Aucun indication sur le Palestinien qui a jeté la plaque de marbre n’a été donnée.

L’armée mène une recherche active pour appréhender l’auteur de ce geste et a indiqué que les opérations dans le camp de réfugiés se poursuivront pendant le week-end;

Jeudi, le ministre de la Défense a juré d’attraper l’attaquant « mort ou vif ».

 

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...