Le tout premier ambassadeur bédouin dirigera la mission israélienne en Érythrée
Rechercher

Le tout premier ambassadeur bédouin dirigera la mission israélienne en Érythrée

Cette décision intervient quelques semaines après qu'Ishmael Khaldi a fait la une des journaux en accusant des agents de sécurité de Jérusalem de s'être agenouillés sur son cou

Ishmael Khaldi au consulat israélien à Miami. (Autorisation : consulat israélien)
Ishmael Khaldi au consulat israélien à Miami. (Autorisation : consulat israélien)

Le comité de nomination du ministère des Affaires étrangères a contacté dimanche Ishmael Khaldi pour qu’il devienne ambassadeur en Érythrée, ce qui fera de lui le premier Bédouin à servir d’ambassadeur israélien à l’étranger.

Ce dernier est entré dans l’histoire pour la première fois il y a plus d’une décennie et demie lorsqu’il est devenu le premier Bédouin israélien à servir en tant que diplomate au ministère des Affaires étrangères, et il a depuis occupé plusieurs postes diplomatiques aux États-Unis et ailleurs.

Ishmael Khaldi est né à Khawaled, près de Haïfa, et est devenu bien connu dans les milieux pro-israéliens pour son travail diplomatique de défense de l’État en tant que musulman. Il a été consul adjoint sur la côte ouest des États-Unis et consul par intérim à Miami, ainsi qu’à l’ambassade d’Israël à Londres pour les efforts de lutte contre les mouvements de boycott d’Israël du BDS.

Sa nomination a été annoncée en même temps que celle de dix autres personnes qui seront toutes soumises à l’approbation du gouvernement.

Ishmael Khaldi a fait la une des journaux le mois dernier après avoir été maltraité par un groupe de gardes de sécurité à la gare routière centrale de Jérusalem. Le diplomate a ensuite déposé plainte auprès de la police, affirmant que les agents l’avaient attrapé et jeté à terre après qu’il s’est pris en photo à l’entrée du bâtiment.

Il a dit que les gardes lui ont serré le cou et lui ont rendu la respiration difficile, et l’un d’eux lui a mis une jambe sur la tête jusqu’à ce qu’un autre garde lui dise d’arrêter.

L’un des agents a affirmé qu’Ishmael Khaldi avait refusé de montrer une pièce d’identité, bien que le diplomate le nie.

Un porte-parole de la police a confirmé qu’une enquête était en cours sur cette affaire.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a qualifié l’incident d' »embarrassant » et le ministre Gabi Ashkenazi s’est excusé de la même manière.

Le président d’Yisrael Beytenu, Avidgor Liberman, a salué cette nomination dans un tweet dimanche, déclarant que le promu avait été un conseiller de confiance lorsqu’il était ministre des Affaires étrangères. « Il est connu comme un patriote israélien qui défend l’État avec insistance dans le monde entier ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...