L’Egypte menace Apple de poursuites pour infraction à la concurrence
Rechercher

L’Egypte menace Apple de poursuites pour infraction à la concurrence

Selon l'autorité égyptienne, la politique du géant américain a entraîné une hausse "injustifiée" des prix de ses produits, devenant plus chers qu'ailleurs dans le Golfe

Logo d'Apple dans un Apple store à Paris (Crédit : Serge Attal/Flash90)
Logo d'Apple dans un Apple store à Paris (Crédit : Serge Attal/Flash90)

L’autorité égyptienne de la concurrence a menacé le géant américain Apple de poursuites pour violation au droit de la concurrence s’il ne renonce pas d’ici 60 jours aux « restrictions » imposées à des distributeurs locaux.

Selon un décret de l’autorité égyptienne publié lundi au journal officiel, la compagnie a « isolé géographiquement le marché égyptien » en imposant à ses distributeurs en Egypte des restrictions sur la fourniture de produits Apple à partir de distributeurs étrangers.

« Apple a réussi avec sa stratégie de marketing et de contrats à interdire toute forme d’importation parallèle », précise l’autorité égyptienne qui déplore que les distributeurs égyptiens ne puissent pas importer via d’autres distributeurs agréés hors d’Egypte.

Sollicité par l’AFP, Apple n’était pas disponible immédiatement mardi pour commenter le décret égyptien.

Selon l’autorité égyptienne, la politique d’Apple a entraîné une hausse « injustifiée » des prix des produits du géant américain en Egypte, devenant plus chers que ceux vendus aux Emirats arabes unis, en Arabie saoudite, au Koweït et aux Etats-Unis.

Une action en justice sera entreprise à l’encontre d’Apple et d’Arab Business Machine (ABM), le distributeur de la marque à la pomme aux Emirats Arabes Unis, si la compagnie ne retirait pas les restrictions d’ici à 60 jours, selon le décret.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...