Israël en guerre - Jour 254

Rechercher

L’EI pire que les nazis, selon le Premier ministre australien

Les propos de M. Abbott ont été jugés "malavisés et malheureux" par le président du Conseil exécutif des Juifs australiens, Robert Goot

Tony Abbott. (CC BY David Jackmanson, Flickr)
Tony Abbott. (CC BY David Jackmanson, Flickr)

Le Premier ministre australien Tony Abbott a été vivement critiqué jeudi par des organisations juives pour avoir estimé que les membres du groupe djihadiste Etat islamique étaient pires que les nazis parce qu’ils se vantaient des crimes qu’ils commettent.

« Ce que je veux dire, c’est que les nazis ont commis des choses terribles mais ils avaient suffisamment conscience de ce qui est honteux pour tenter de les dissimuler », a déclaré M. Abbott sur les ondes de la radio australienne 2GB.

« Voilà ce qu’il y a d’extraordinaire : ils se comportent comme des barbares du Moyen-Age, mais en plus ils le montrent au monde entier avec un culot que l’on peut difficilement qualifier, ce qui vient ajouter une dimension supplémentaire à cette barbarie », a poursuivi le Premier ministre.

Le gouvernement australien envisage actuellement d’étendre de l’Irak à la Syrie, à la demande des Etats-Unis, l’engagement de ses forces dans la campagne de frappes aériennes contre l’EI.

Les propos de M. Abbott ont été jugés « malavisés et malheureux » par le président du Conseil exécutif des Juifs australiens, Robert Goot.

Aussi horribles soient-ils, a estimé M. Goot, les crimes de l’EI « ne peuvent être comparés à l’arrestation systématique de millions de personnes et leur enfermement dans des camps de la mort construits spécialement pour des assassinats de masse ».

« Les actes de terrorisme sont nécessairement commis avec un maximum de publicité dans un but de propagande », a-t-il ajouté.

« En revanche, ceux qui ordonnent et mettent en oeuvre des génocides d’Etat sont de hauts responsables gouvernementaux qui agissent souvent en secret, non pas par honte, mais pour éviter d’avoir à répondre de leurs actes devant la justice. »

Lors d’une conférence de presse à Melbourne, M. Abbott a par la suite réitéré ses propos tout en expliquant que son but n’était pas de « faire le classement du mal ».

« Contrairement aux précédents personnages infâmes, qu’il s’agisse de Staline, Hitler ou quiconque a tenté de dissimuler ses méfaits, ces misérables adorateurs de la mort, eux, s’en vantent », a déclaré M. Abbott.

« Chaque jour, nous voyons de nouvelles atrocités diffusées au monde entier, des atrocités d’une inhumanité sans nom », a-t-il poursuivi en exhortant la communauté internationale à se rassembler pour détruire l’EI.

L’Australie a rejoint l’an dernier la coalition internationale, à laquelle elle fournit notamment des avions de chasse.

Canberra estime à 120 le nombre d’Australiens combattant dans les rangs de l’EI en Irak et en Syrie. Une trentaine d’Australiens auraient péri dans les rangs djihadistes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.