L’email officiel d’un député arabe utilisé sur un site de rencontres extraconjugales
Rechercher

L’email officiel d’un député arabe utilisé sur un site de rencontres extraconjugales

Taleb Abou Arar de la Liste arabe unie dément s'être inscrit sur Ashley Madison, et affirme que son adresse email a été piratée pour le salir

Le député Taleb Abou Arar de la Liste arabe unie à Jérusalem, le 29 mars 2015. (Crédit photo: Elhanan Miller/Times of Israel)
Le député Taleb Abou Arar de la Liste arabe unie à Jérusalem, le 29 mars 2015. (Crédit photo: Elhanan Miller/Times of Israel)

Un député arabe de la Knesset serait apparemment un utilisateur du site d’aventures extraconjugales Ashley Madison, puisque son adresse électronique officielle figure parmi les 32 millions d’utilisateurs du site de conjoints infidèles dont les coordonnées ont été volées et divulguées en ligne mercredi.
 
L’email du deputé de la Liste arabe unie Taleb Abou Arar, tabuarar@knesset.gov.il, a été confirmé comme étant un utilisateur enregistré sur le site Ashley Madison, et selon une base de données répertoriant ce qui y a été trouvé », l’adresse de courriel a été confirmée par le compte propriétaire.  »

Le site Web de Ashley Madison est connu pour son slogan « La vie est courte. Tentez l’aventure. » Il permet de mettre en contact les personnes qui souhaitent avoir une relation extra-conjugale et est détenu par la société Avid Life Media.

Abou Arar, un politicien bédouin qui défend des opinions en faveur de la polygamie, a nié tout lien avec le site et a dit à la Deuxième chaîne qu’il avait déposé une plainte à la police parce que quelqu’un avait piraté son adresse e-mail.

Il a déclaré que le hacker « a utilisé mon email afin de nuire à ma réputation, et une plainte a été déposée contre le site, et le site qui a divulgué la source de l’inscription. »

D’autres adresses e-mail israéliennes ont également été divulgées par la fuite.

Selon le magazine Wired, les noms, adresses, e-mail, transactions bancaires et numéros de téléphones de nombreux abonnés du site spécialisé dans l’adultère, sont accessibles sur un site du « dark web », ces pages internet connues des seuls hackers.

Le site a subi une attaque informatique il y a un mois et, dans la foulée, a été victime d’un gigantesque vol de données.

Cette action, menée par un groupe se faisant appeler « The Impact Team », est la réponse à un chantage exercé par les mêmes pirates : pour éviter cette publication, Ashley Madison devait purement et simplement mettre la clé sous la porte.

Le groupe a menacé de publier les fiches, les photos nues et les conversations des clients si le site ne fermait pas.

Les pirates semblent avoir mis leurs menaces à exécution dans la nuit de mardi à mercredi en divulgant de 9,7 gigaoctet de données, indique Wired.

« Nous avons expliqué la fraude, la tromperie et la stupidité d’Avid Life Media et de ses membres. Maintenant tout le monde peut voir leurs dossiers », a déclaré mardi le groupe de pirates.

« Je suis à la recherche de quelqu’un qui n’est pas heureux à la maison ou qui s’ennuie tout simplement et qui soit à la recherche d’une certaine excitation », déclare un utilisateur, rapporte Wired, tout en soulignant qu’environ 15 000 abonnés donnent des adresses mails de membres du gouvernement ou de l’armée.

Le site Ashley Madison a été fondé en 2001 par Noel Biderman, un membre de la communauté juive de Toronto.

Avid Life Media, basée à Toronto, avait dénoncé le piratage initial, le qualifiant d’ « intrusion criminelle. »
La société a dénoncé à nouveau mardi une action illégale contre les membres du site Ashley Madison, selon Wired.

Ashley Madison avait été temporairement bloqué en Corée du Sud par la commission de communication du pays, mais il est revenu cette année avec un regain d’utilisateurs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...