Rechercher

L’envoyé américain conseille aux Israéliens ‘de coopérer avec Trump pour la paix’

David Friedman a conseillé aux responsables de Jérusalem d'éviter la confrontation avec le président dans le cadre de son initiative de reprise des négociations, selon Haaretz

David Friedman lors de sa prestation de serment au poste d'ambassadeur américain en Israël au Bâtiment du bureau exécutif  Eisenhower, à côté de la Maison Blanche, le 29 mars 2017. (Crédit : Mandel Ngan/AFP)
David Friedman lors de sa prestation de serment au poste d'ambassadeur américain en Israël au Bâtiment du bureau exécutif Eisenhower, à côté de la Maison Blanche, le 29 mars 2017. (Crédit : Mandel Ngan/AFP)

Le nouvel ambassadeur de Washington en Israël, David Friedman, a récemment indiqué aux diplomates israéliens que le président américain Donald Trump a l’intention de trouver un accord de paix et il leur a vivement recommandé de coopérer et d’aider Trump à concrétiser cette initiative, a fait savoir Haaretz vendredi.

Une source proche du gouvernement israélien a indiqué au journal que Friedman a affirmé que l’enthousiasme nourri par Trump à l’idée de relancer le processus de paix est une grande opportunité pour l’état juif. Il a conseillé aux responsables d’éviter la confrontation avec le président à ce sujet.

Friedman aurait toutefois déclaré à Trump que les perspectives de paix étaient actuellement réduites, ont déclaré à Haaretz deux personnes qui se sont entretenues avec l’envoyé.

« Des gens dont l’opinion compte à ses yeux lui ont dit que cela sera très difficile, peut-être même impossible, mais il n’a pas changé d’avis pour le moment », a raconté l’un d’eux.

Trump sera présent en Israël les 22 et 23 mai dans le cadre de son premier voyage à l’étranger. Il s’arrêtera aussi en Arabie Saoudite et au Vatican, ainsi qu’à Bruxelles et en Sicile pour les Sommets de l’OTAN et du G7.

Le président américain Donald Trump et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu échangent une poignée de main durant une conférence conjointe à la Maison Blanche, à Washington, le 15 février 32017 (Crédit :Saul Loeb/AFP)
Le président américain Donald Trump et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu échangent une poignée de main durant une conférence conjointe à la Maison Blanche, à Washington, le 15 février 32017 (Crédit :Saul Loeb/AFP)

Durant l’étape israélienne de son voyage, Trump rencontrera le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président Reuven Rivlin, ainsi que le chef de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Trump devrait utiliser cette visite pour faire avancer son objectif de tenir un rôle de médiation entre les Israéliens et les Palestiniens.

Jérusalem a réagi avec un fort scepticisme face à la perspective de nouvelles négociations de paix.

La ministre de la Justice Ayelet Shaked a déclaré devant une assistance réunie à Washington mercredi que l’effort de paix de Trump était voué à l’échec, tout en suggérant que des pourparlers ratés pourraient entraîner une recrudescence des attentats terroristes.

Ayelet Shaked, ministre de la Justice, à l'Institut Hudson de Washington, D.C., le 10 mai 2017. (Crédit : capture d'écran)
Ayelet Shaked, ministre de la Justice, à l’Institut Hudson de Washington, D.C., le 10 mai 2017. (Crédit : capture d’écran)

Le Premier ministre Netanyahu a paru réticent face à la poursuite de nouvelles négociations mais il a pris soin de ne pas sembler vouloir les obstruer. Il a fait part cette semaine de son soutien à l’initiative de Trump.

Il aurait également reporté une réunion de la Commission de planification qui a approuvé de nouvelles constructions d’implantations – prévue cette semaine – pour tenter d’éviter une potentielle querelle avec Trump à la veille de sa visite prévue.

Mahmoud Abbas a pour sa part rencontré le président Vladimir Poutine en Russie jeudi, expliquant que la résolution du conflit israélo-palestinien sera « impossible » sans la participation de Moscou au processus de paix.

Abbas, selon un rapport paru sur le site d’information de l’agence de presse officielle de l’AP Wafa, a également répété qu’il souhaite encore participer à un sommet trilatéral avec Netanyahu à Moscou.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...