Israël en guerre - Jour 229

Rechercher

Moscou soutient la reprise du dialogue entre Israéliens et Palestiniens

Poutine a souligné que la "coexistence pacifique des deux Etats, Israël et les Palestiniens" permettrait d'obtenir une stabilité régionale

Le président russe Vladimir Poutine, à gauche, et le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas lors de leur rencontre à la résidence du président Novo-Ogaryovo, près de Moscou, le 13 avril 2015. (Crédit : Sergei Ilnitsky/Pool/AFP)
Le président russe Vladimir Poutine, à gauche, et le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas lors de leur rencontre à la résidence du président Novo-Ogaryovo, près de Moscou, le 13 avril 2015. (Crédit : Sergei Ilnitsky/Pool/AFP)

Moscou soutient la reprise d’un dialogue direct entre Israël et les autorités palestiniennes, a déclaré jeudi le président russe Vladimir Poutine, quelques semaines avant la visite de Donald Trump dans l’Etat hébreu.

La Russie « continue à soutenir la reprise d’un dialogue direct entre Israéliens et Palestiniens », a affirmé M. Poutine à l’issue d’une rencontre avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, en visite à Sotchi, dans le sud de la Russie.

« La coexistence pacifique des deux Etats, Israël et les Palestiniens, est une condition préalable à toute véritable sécurité et stabilité dans la région », a-t-il souligné.

Abbas a dit de son côté « apprécier les efforts de la Russie dans la lutte contre le terrorisme et sa contribution au renforcement de la sécurité et la stabilité au Proche-Orient », selon l’agence de presse RIA Novosti.

Ces déclarations interviennent alors que M. Abbas, qui a rencontré Donald Trump début mai à Washington, a dit mardi attendre « bientôt » la visite du président américain dans les Territoires palestiniens.

Selon M. Abbas, Donald Trump a accepté l’invitation palestinienne à venir dans les Territoires, « et nous attendons maintenant sa visite bientôt à Bethléem », près de Jérusalem.

Le président américain, qui n’a pas confirmé sa venue, a dit à plusieurs reprises sa volonté de trouver un accord de paix entre Israël et les autorités palestiniennes, sur lequel ses prédécesseurs à la Maison Blanche se sont cassé les dents.

Se proposant d’être un « médiateur », un « arbitre » ou un « facilitateur », il lui reste cependant à clarifier comment il compte s’y prendre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.