Les actions de l’Israélien Fiverr entrent à la bourse de New York jeudi
Rechercher

Les actions de l’Israélien Fiverr entrent à la bourse de New York jeudi

La société de services en ligne indépendante basée en Israël devrait lever 110 millions de dollars, valorisant l'entreprise à 650 millions de dollars

Des employés de Fiverr au travail dans son siège de Tel Aviv, le 6 août 2017. (Shoshanna Solomon/Times of Israel)
Des employés de Fiverr au travail dans son siège de Tel Aviv, le 6 août 2017. (Shoshanna Solomon/Times of Israel)

Fiverr International Ltd. a déclaré que ses actions commenceront à être négociées à la Bourse de New York jeudi, et que la société de services en ligne indépendante basée en Israël devrait lever 110 millions de dollars, la valorisant ainsi à 650 millions de dollars.

La société a fixé le prix de son introduction en bourse de 5 263 158 actions ordinaires à un prix d’offre publique de 21 $ par action. Les souscripteurs de l’offre auront également une option de 30 jours pour acheter jusqu’à 789 473 actions ordinaires supplémentaires de Fiverr au prix du premier appel public, a indiqué Fiverr dans un communiqué.

Les actions devraient commencer à se négocier à la Bourse de New York le 13 juin 2019, sous le symbole FVRRR, selon le communiqué.

La société a déposé une déclaration d’enregistrement auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis en mai en vue d’une introduction en bourse à la Bourse de New York.

En 2018, Fiverr a enregistré des revenus de 75,5 millions de dollars, contre 52,1 millions de dollars en 2017, et une perte nette de 36,1 millions de dollars en 2018, contre une perte nette de 19,3 millions de dollars en 2017, selon la société.

La start-up a été fondée en 2010 par Shai Wininger et Micha Kaufman. Depuis, Wininger a créé la compagnie d’assurance numérique Lemonade.

A ce jour, la start-up a levé 111 millions de dollars auprès d’investisseurs tels que Qumra Capital, une société de capital-risque israélienne, Bessemer Venture Partners, Square Peg Capital et Access Venture Capital et Cubit Investments.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...