Rechercher

Les amis des animaux manifestent contre le zoo de Kiryat Motzkin

Le ministère de l’Agriculture et l’Autorité de la nature, ont ouvert une enquête sur le zoo Hai, suite à des photos choquantes publiées sur les réseaux sociaux

Des Israéliens manifestent devant le zoo de Hai à Kiryat Motzkin, le 28 juillet 2022. (Courtoisie, Campagne pour sauver les animaux au parc animalier de Hai, Kiryat Motzkin)
Des Israéliens manifestent devant le zoo de Hai à Kiryat Motzkin, le 28 juillet 2022. (Courtoisie, Campagne pour sauver les animaux au parc animalier de Hai, Kiryat Motzkin)

Des dizaines d’amis des animaux ont manifesté jeudi contre le zoo Hai, à Kiryat Motzkin, dans le nord du pays, contre ce qu’ils qualifient de conditions de vie inacceptables pour des animaux sauvages.

Les plaintes et les demandes reconventionnelles sur le bien-être des animaux se sont multipliées ces neuf derniers jours, depuis que Nir David, militant, a publié sur les réseaux sociaux la photo de deux éléphants rasant le mur de leur enclos à la recherche d’un peu d’ombre.

Le message est devenu viral, recueillant 2 600 commentaires et 3 900 partages depuis jeudi, et a suscité la campagne pour « sauver » les animaux, lancée par Lauren Tobaly, étudiante en mathématiques à l’Université hébraïque de Jérusalem, qui vit à Tel Aviv.

Vendredi, la direction du zoo a écrit sur Facebook que les éléphants bénéficiaient de suffisamment d’ombre, procurée par des arbres et les murs le matin et une toile d’ombrage, visible au centre de l’affichage.

Le zoo a invité les citoyens à venir voir par eux-mêmes, promettant l’entrée gratuite toute la semaine, jusqu’à vendredi.

En réponse à la polémique, des représentants du ministère de l’Agriculture et de l’Autorité israélienne de la nature et des parcs ont visité le zoo cette semaine. Ils ont lancé une enquête et interdit au parc d’accueillir de nouveaux animaux pour le moment. Ils ont déclaré ne pas être en mesure de faire de commentaires, dans l’attente des conclusions.

Un communiqué du ministère de l’Agriculture a indiqué que des « contrôles  » avaient été menés au cours des derniers mois dans le zoo et que plusieurs « lacunes » avaient été relevées, qui n’avaient pas toutes été corrigées.

כשאדם פרטי מתעלל בחיות, כולם זועקים.כשעירייה פוגעת בחיות, דממת אלחוט. פילים מצטופפים בחום, ומשאבת המים מקולקלת. חי פארק מוצקין 19.07.2022 10:42עולם עצוב, מאוד.Nir David

Posted by ‎סטטוסים מצייצים‎ on Thursday, July 21, 2022

Mardi, la députée Yesh Atid Yasmin Sacks-Friedman, militante des droits des animaux, s’est rendue au zoo, faisant savoir que si certains enclos étaient correctement entretenus, d’autres étaient bien en-deçà des normes acceptables.

Elle a déclaré que le manque d’ombre pour les éléphants, girafes, singes et autres animaux constituait « le manquement le plus grave ».

En outre, elle a écrit que l’eau de la piscine aux crocodiles était pleine de plastique, de bouchons et de bouteilles vides, et que les visiteurs nourrissaient les animaux sans surveillance d’une manière dangereuse pour eux (une girafe est d’ailleurs morte au zoo, en 2012, après avoir mangé l’emballage d’un aliment fourni par les visiteurs) et que l’enclos pour les moutons et chèvres était « vétuste et sale ».

Pour sa toute première campagne dans l’Etat hébreu, la branche israélienne de l’Institut Jane Goodall (JGI) s’est également impliquée. L’Institut a officiellement été créé ce mois-ci, mais le co-directeur, le Dr Itai Roffman, anthropologue évolutionniste, a déclaré au Times of Israel recevoir des informations sur le zoo Kiryat Motzkin depuis plusieurs mois déjà et avoir envoyé une plainte au Fonds international pour la protection des animaux.

Roffman, qui, comme Goodall, a passé des années à étudier les singes bonobos, a expliqué que Yus, l’orang-outan décédé d’une méningite il y a plusieurs années dans le zoo, aurait pu être vacciné et que sa mort était le signe de mauvaises conditions sanitaires dans son enclos. Le reste des orangs-outans a été transféré au zoo biblique de Jérusalem.

Il a ajouté que l’un des objectifs de JGI Israël était de transférer des espèces menacées des zoos aux sanctuaires écologiques, afin de les relâcher dans la nature, dans le cadre de programmes de réintroduction. Les orangs-outans sont en grand danger d’extinction.

Roffman, qui ne s’est pas rendu au zoo de Kiryat Motzkin mais a vu des photographies et des vidéos, a déploré le manque de végétation dans les enclos et, plus globalement, d’accès à la nature.

לאחר חשיפת mako: הטיגריסית בחי פארק קריית מוצקין מתה היום > bit.ly/3rtIcRhצילום: ליזי אבו, facebook

Posted by mako on Sunday, April 17, 2022

Le zoo a déjà fait la une des journaux cette année, lorsque la Douzième chaîne a publié la photo d’une tigresse émaciée. Cela a incité le ministère de l’Agriculture à envoyer un vétérinaire, qui a anesthésié l’animal pour effectuer un contrôle médical. L’animal, nommé Sarah, n’a pas survécu.

Selon le ministère de l’Agriculture, les résultats de l’analyse légale, non conclusifs sur la cause du décès, ont été envoyés à un autre laboratoire pour un second avis.

Un porte-parole de la municipalité de Kiryat Motzkin, s’exprimant au nom du zoo et à sa demande – le zoo est une organisation indépendante à but non lucratif – a déclaré que l’installation était exploitée conformément à la loi, et en toute transparence.

Il a ajouté que le caractère « violent » des attaques verbales relevait d’une opposition de principe aux zoos, les parties intéressées surfant sur la vague d’un « récit fantaisiste » né de « [considérations] politiques et démagogiques ».

Le bouquetin dont la photo a circulé sur les réseaux sociaux, comme supposé exemple de maltraitance, est en fait né handicapé des pattes avant, a expliqué le porte-parole.

Un bouquetin nubien, handicapé de naissance, au zoo de Hai à Kiryat Motzkin. (Crédit : Ittai Roffman)

La tigresse Sarah, qui avait dix-neuf ans et demi, est morte de vieillesse, a-t-il assuré, ajoutant que l’autre tigresse manifestement handicapée, dont la photo a abondamment circulé, provenait d’un petit zoo de Rishon Lezion. Elle aurait déjà souffert de ces problèmes de marche et d’autres problèmes médicaux, au moment de son transfert, en 2019.

Il a souligné que de nombreux jeunes avec des besoins spéciaux travaillaient dans le zoo et que le contact avec les animaux leur était très bénéfique.

Soulignant que les photographies ne disaient pas tout, il a fourni un témoignage positif de Gerry Creighton, qui a été gardien au zoo de Dublin, en Irlande, durant 36 ans avant de devenir consultant en matière de soins aux éléphants en janvier 2021.

הודעה לציבור הרחב! עד יום שישי ה29.7 כל הציבור מוזמן! הכניסה חינם! בואו לראות במו עינכם את הטיפול המסור, ותנאי ההחזקה שמקבלות הפילות וכל שאר בעלי החיים בחי פארק קריית מוצקין.25.7 משעה 9:00-19:0026.7 משעה 9:00-17:0027.7 משעה 9:00-19:0028.7 משעה 9:00-18:00 29.7 משעה 9:00-16:00. בינתיים שמעו את דבריו מהיום ה24.7 של מומחה הפילים מספר אחד בעולם שביקר בחי פארק לפני חודש בדיוק.

Posted by ‎חי פארק קריית מוצקין‎ on Sunday, July 24, 2022

Toutefois, selon la presse irlandaise, le zoo de Dublin doit également faire l’objet d’une enquête officielle pour des allégations de mauvais traitements et de disparitions d’animaux.

Il a également fourni un lien vers un article publié jeudi dans un journal local (en hébreu) par une journaliste, Aliza Barkan, qui a crédité le zoo d’un pouce levé, en signe de recommandation.

Contrairement au rapport de Yasmin Sacks-Friedman, Barkan, qui a déclaré avoir passé quatre heures au zoo, a écrit que « dans l’ensemble, le zoo était propre, les piscines, y compris celle des crocodiles, également et il y avait un filet d’eau douce et propre ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...