Les chrétiens de Gaza ne pourront pas aller en Israël ni en Cisjordanie à Noël
Rechercher

Les chrétiens de Gaza ne pourront pas aller en Israël ni en Cisjordanie à Noël

Citant des considérations d'ordre sécuritaire, la liaison militaire avec les Palestiniens a dit que des permis de seraient accordés que pour des séjours à l'étranger

Un commerçant palestinien habille des mannequins en père noël aux abords de son magasin de Gaza City, le 25 décembre 2017 (Crédit : AFP Photo/Mohammed Abed)
Un commerçant palestinien habille des mannequins en père noël aux abords de son magasin de Gaza City, le 25 décembre 2017 (Crédit : AFP Photo/Mohammed Abed)

Israël n’autorisera pas les chrétiens de la bande de Gaza à se rendre en Cisjordanie ou à Jérusalem-Est pour noël, a fait savoir le bureau de liaison militaire avec les Palestiniens, jeudi.

Pour des raisons sécuritaire, des autorisations ne seront émises qu’en faveur des résidents de l’enclave désireux de se rendre à l’étranger pendant la fête chrétienne, mais elles ne concerneront ni Israël, ni la Cisjordanie, a expliqué une porte-parole du Coordinateur des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT), selon l’agence de presse Reuters.

Israël restreint les entrées et les sorties dans et depuis la bande de Gaza comme mesure visant à isoler et à affaiblir ses dirigeants du groupe terroriste du Hamas, qui ont juré la destruction de l’Etat juif.

Aux côtés de l’Egypte, Israël maintient un blocus du territoire depuis que le Hamas s’est emparé, lors d’un coup d’Etat en 2007, de l’enclave côtière qui se trouvait sous la gouvernance de l’Autorité palestinienne, pour empêcher le Hamas d’importer des armes ou des matériaux permettant d’en fabriquer.

Depuis, le Hamas et l’Etat juif ont combattu trois guerres et les terroristes de la bande ont lancé des dizaines de milliers de roquettes vers les villes et communautés israéliennes.

Feux d’artifice pendant la cérémonie d’illumination de l’arbre de Noël de Bethléem, le 3 décembre 2016. (Crédit : Wisam Hashlamoun/Flash90)

Israël avait expliqué les interdictions de voyage décidées à l’encontre des Palestiniens, dans le passé, en évoquant des permis de séjours à court-terme qui s’étaient prolongés illégalement.

Près d’un millier de chrétiens vivent à Gaza aux côtés de deux millions de musulmans et leur nombre baisse de manière constante.

Ces dernières années, des membres de la communauté avaient eu l’autorisation de rendre visite à leurs familles en Israël et en Cisjordanie et de se rendre dans des villes saintes chrétiennes comme Nazareth, Bethléem ou Jérusalem. L’année dernière, 700 autorisations avaient été données. La plus grande partie de la Cisjordanie est contrôlée par l’Autorité palestinienne et son mouvement du Fatah, adversaire politique du Hamas.

L’ONG de gauche Gisha a fustigé l’interdiction, la qualifiant de « violation extrême à la liberté de mouvement ».

Les hauts-responsables chrétiens ont indiqué avoir fait appel auprès des autorités israéliennes de cette décision qu’ils ont condamnée.

« Les autres personnes du monde entier ont la permission de se rendre à Bethléem. Nous pensons que les chrétiens de Gaza doivent, eux aussi, jouir de ce droit », a commenté Wadie Abu Nassar, conseiller des autorités locales de l’Eglise, des propos repris par Reuters.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...