Les EAU nient avoir déjoué un attentat iranien contre des Israéliens
Rechercher

Les EAU nient avoir déjoué un attentat iranien contre des Israéliens

Abou Dhabi affirme que le reportage israélien sur des plans d'attaque par Téhéran était "totalement faux"

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

L'hôtel de luxe Burj Al Arab, au premier plain, et le Burj Dubai, l'immeuble le plus grand du monde, en arrière-plan, à Dubaï, aux Emirats arabes unis, le 3 janvier 2010. (Crédit :  AP Photo/Kamran Jebreili)
L'hôtel de luxe Burj Al Arab, au premier plain, et le Burj Dubai, l'immeuble le plus grand du monde, en arrière-plan, à Dubaï, aux Emirats arabes unis, le 3 janvier 2010. (Crédit : AP Photo/Kamran Jebreili)

Le gouvernement émirati a démenti lundi un reportage de la télévision israélienne selon lequel ses services de sécurité auraient arrêté un certain nombre de suspects iraniens qui prévoyaient de perpétrer un attentat terroriste contre des citoyens israéliens dans le pays.

« Le gouvernement des Émirats arabes unis a nié les rapports des médias qui circulent aujourd’hui concernant la mise en échec d’une attaque présumée à Dubaï », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Dimanche soir, la Douzième chaîne d’information israélienne avait rapporté que les autorités des Émirats arabes unis avaient arrêté un certain nombre d’Iraniens à Dubaï et à Abou Dhabi au cours des jours précédents, les soupçonnant de planifier des attentats terroristes dans ces villes.

Le reportage télévisé a indiqué que les autorités des Émirats arabes unis cherchaient à savoir si les milliers de touristes et d’hommes d’affaires israéliens étaient visés par la cellule terroriste iranienne et que les Émiratis partageaient les informations révélées dans l’enquête « avec des États amis », faisant apparemment référence à Israël, qui a normalisé ses liens avec Abou Dhabi l’année dernière.

Dans sa déclaration, les EAU ont qualifié les informations contenues dans le rapport de la Douzième chaîne de « rumeurs » et ont déclaré qu’elles étaient « totalement fausses, et ont appelé à l’exactitude des reportages ».

Le reportage a été publié un an après que les Etats-Unis ont tué le général iranien Qassem Soleimani et un mois et demi après que le chef du programme nucléaire militaire iranien, Mohsen Fakhrizadeh, a été tué, supposément par Israël. Depuis la mort de Fakhrizadeh, les responsables israéliens ont averti que Téhéran pourrait chercher à se venger en prenant pour cible des Israéliens à l’étranger, notamment aux Émirats arabes unis et au Bahreïn.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...